Passer au contenu principal

Il exige 144 000 francs de l’Arabie saoudite

Un ingénieur appelle à l’aide le Département fédéral des affaires étrangères, prêt à jouer les médiateurs.

J.N. explique avoir visité des propriétés, «19 sites», dit-il, à Genève, Versoix, Cologny, Chambésy, mais aussi à Yens-sur-Morges (VD) et Crans-près-Céligny.
J.N. explique avoir visité des propriétés, «19 sites», dit-il, à Genève, Versoix, Cologny, Chambésy, mais aussi à Yens-sur-Morges (VD) et Crans-près-Céligny.
Laurent Guiraud

«Tout travail mérite salaire», tonne J.N.*, un ingénieur-conseil genevois. Cet indépendant a écrit cette année à la Mission de la Suisse auprès de l’ONU et autres organisations internationales à Genève pour se plaindre de factures impayées, selon lui, par l’Arabie saoudite. Dans son courrier, il affirme avoir été mandaté en 2011 par le consulat de ce pays à Genève «pour examiner la faisabilité et, cas échéant, élaborer le projet de construction d’un complexe d’habitations destiné aux diplomates saoudiens et leurs familles. Soit, au total, pour 30 à 34 familles.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.