F/A-18: 15 charnières fissurées découvertes

Armée suisse Onze avions de combat ont été examinés jusqu'ici par les Forces aériennes suisses. Elles ont remarqué de nombreuses anomalies.

Les contrôles ont été ordonnés le 9 octobre dernier après la découverte d'une fissure sur une charnière.

Les contrôles ont été ordonnés le 9 octobre dernier après la découverte d'une fissure sur une charnière. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les charnières des volets d'atterrissage des trente F/A-18 des Forces aériennes suisses subissent actuellement un contrôle. Onze avions de combat ont été examinés jusqu'ici. Quinze charnières présentent des fissures.

Les contrôles ont été ordonnés le 9 octobre dernier après la découverte d'une fissure sur une charnière. Le commandant des Forces aériennes a demandé un examen de l'ensemble des appareils. Une restriction de vol a également été prononcée: les F/A-18 doivent voler à une altitude minimale de 1000 mètres.

Onze appareils contrôlés

Les volets d'atterrissage de onze avions ont été contrôlés, qui ont permis de découvrir quinze charnières avec des fissures. Le porte-parole d'Armasuisse Kaj-Gunnar Sievert a confirmé samedi à Keystone-ATS l'information parue dans les journaux de Tamedia.

Le porte-parole n'a pas été en mesure de préciser le nombre de F/A-18 touchés. Chaque appareil possède deux charnières sur ses deux volets d'atterrissage: aucune, toutes ou une partie des quatre charnières peuvent être fissurées. M.Sievert n'a pas non plus pu informer sur la durée des contrôles des 19 jets restants et sur la durée des réparations des parties défectueuses.

Il y a dix jours, une démonstration de vol des F/A-18 sur l'Axalp, dans l'Oberland bernois, avait été annulé en raison de la découverte des fissures. Ces shows aériens avec canon de bord et vols près du sol sont supprimés jusqu'à la fin des contrôles. Les jets restent toutefois à disposition de la police aérienne, avait précisé le Département fédéral de la défense le 9 octobre.

Pas une première

En février 2018 déjà, les Forces aériennes ont dû clouer au sol cinq F/A-18 jusqu'en mars 2018 en raison de fissures apparues sur les clapets des ailes. A l'époque aussi, toute la flotte avait été soumise à des examens.

En février 2019, une fissure dans un composant structurel de la partie supérieure du fuselage avait été découverte sur un avion F/A-18. Là encore, tous les appareils avaient subi un contrôle. Aucune autre fissure n'avait été découverte. (ats/nxp)

Créé: 19.10.2019, 14h02

Articles en relation

F/A-18: show annulé à cause de nouvelles fissures

Canton de Berne La grand-messe des forces aériennes de l'Axalp dans le canton de Berne est annulée en raison de fissures constatées sur l'avion de combat. Plus...

Découverte de «fissures» sur des Boeing 737 NG

Aéronautique Des «fissures» constatées sur des Boeing 737 NG ont incité l'agence fédérale américaine de l'aviation à ordonner une inspection sur près de 2000 appareils. Plus...

Alerte sur des fissures des Airbus A380

Aviation Les ailes d'anciens Airbus A380 sont défectueuses, a annoncé mardi l'Agence européenne de la sécurité aérienne. Des recommandations ont été émises. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.