Passer au contenu principal

Face aux cyberattaques, Parmelin crée une task force

L’entreprise Ruag a été visée par des pirates informatiques. Un risque sous-estimé en Suisse.

L’affaire occupe le Département de Guy Parmelin depuis des mois.
L’affaire occupe le Département de Guy Parmelin depuis des mois.
Jean-Paul Guinnard

Une entreprise d’armement victime de pirates. Le scénario semble tout droit sorti d’un film d’espionnage. Il est pourtant bien réel et s’est déroulé en Suisse en ce début d’année. Le Conseil fédéral indique ce mercredi que le Service de renseignement de la Confédération a détecté en janvier la présence de logiciels espions sur les ordinateurs de l'entreprise RUAG, groupe de défense et d’aéronautique. Le Ministère public a ouvert une enquête pénale. L’affaire, en partie révélée par le TagesAnzeiger, a de quoi mettre en état d’alerte le Département de la défense. En raison de liens historiques, la Confédération et la société partagent en effet de nombreuses interfaces informatiques.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.