Plus de 13 ans de prison pour avoir tué sa fille à la hache

Procès à ZurichUn Pakistanais de 53 ans a été condamné lundi en appel par la Cour suprême zurichoise à treize ans et six mois de prison pour assassinat.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En mai 2011, il avait tué sa fille de 16 ans à coups de hache. La peine décidée en première instance, 17 ans de réclusion, a été réduite en raison d'une responsabilité jugée diminuée.

En première instance, la défense avait plaidé le meurtre passionnel avec une peine de quatre ans et demi de prison. La défense comme le procureur, qui avait requis 20 ans de prison pour assassinat, avaient fait appel du premier verdict. Pour le procureur, il s'agissait d'un crime dit «d'honneur».

La Cour suprême n'en a pas jugé ainsi. Pour elle, il ne s'agissait ni d'un crime d'honneur ni d'un acte dû à des spécificités culturelles. «Quelqu'un qui vit depuis 25 ans en Suisse ne peut plus se réclamer de particularités culturelles de son pays d'origine», a-t-elle estimé.

La Cour a qualifié le déroulement de l'acte de particulièrement sans scrupules. L'accusé s'est conduit de manière abominable et en démontrant une grande froideur, a fait valoir le tribunal, soulignant qu'une peine de prison à perpétuité aurait au fond pu être prononcée.

Relation difficile

Le père et la fille avaient une relation difficile. La jeune fille fumait et avait un petit ami. Trois semaines avant le drame, le père avait déjà essayé de mettre fin aux jours de l'adolescente.

Lors d'une dispute, il l'avait poussée dans la baignoire, avait fait couler de l'eau et avait tenté d'y jeter un sèche-cheveux. Le père n'avait toutefois pas réussi à brancher l'appareil.

Après cet incident, la jeune fille s'était réfugiée chez une amie. Le 10 mai, elle a été arrêtée pour une affaire de vol dans un magasin. Se parents sont venus la chercher au poste de police et l'ont ramenée à la maison.

Arrivée au domicile des parents, la jeune fille a commencé à rassembler ses affaires dans le but de quitter définitivement la maison. Le père a alors envoyé sa femme et ses deux autres enfants à l'extérieur afin qu'il puisse parler à sa fille aînée.

Dix-neuf coups

Le père est allé chercher une hache sur le balcon et l'a cachée dans la chambre à coucher. Lorsque sa fille s'y est rendue pour prendre des affaires, il l'a frappée plusieurs fois sur la tête. Au total, il a porté 19 coups dont au moins 12 avec la lame.

Après les faits, le père a posé la hache sur le corps de sa fille, s'est lavé les mains et a quitté l'appartement. Il a ensuite appelé la police et a attendu les agents à un arrêt de bus. (ats/nxp)

Créé: 26.11.2012, 23h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.