Le Ministère public demande l'internement à vie de Fabrice A

ProcèsLe procureur général Olivier Jornot a requis jeudi devant le Tribunal criminel de Genève une peine privative de liberté à vie assortie d'une mesure d'internement à vie à l'encontre de Fabrice A.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour le procureur général, les conditions sont réunies pour prononcer une mesure d'internement à vie. Selon lui, le prévenu n'est durablement pas amendable.

Dans son réquisitoire livré devant le Tribunal criminel de Genève, Olivier Jornot a souligné, comme les experts, que le risque de récidive est très élevé. «Fabrice A. a vu le sang giclé, a joui de cela et a intégré cette scène dans ses fantasmes», a-t-il ajouté. Le procureur a aussi insisté sur le cumul des circonstances aggravantes liées à cet homicide. La préméditation ne fait aucun doute pour le procureur général qui retient même «une planification méticuleuse». Le but est odieux: il voulait satisfaire son fantasme de domination pour obtenir un orgasme.

Enfin, la façon d'agir est abjecte. Il a regardé sa victime terrorisée agoniser en se vidant de son sang, a relevé le procureur général. Il observait «son oeuvre». Les antécédents sont aussi particulièrement mauvais avec deux condamnations pour viols avec cruauté. La sociothérapeute Adeline a été sauvagement assassinée en septembre 2013 alors qu'elle accompagnait Fabrice A. lors d'une sortie. Il était détenu à La Pâquerette où il purgeait sa peine pour viols. Adeline était maman d'un bébé de huit mois. (24 heures)

Créé: 18.05.2017, 19h23

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...