L'Allemagne offrirait 33 appareils d'occasion

Avions de combatAlors que l'achat du Gripen suédois entre dans sa phase finale, l'Allemagne serait prête à vendre des Eurofighter d'occasion à la Suisse pour la même enveloppe budgétaire, selon Der Sontag.

La nouvelle offre du consortium EADS se situe dans une fourchette de 22 à 33 appareils pour un montant compris entre 2,2 et 3,2 milliards de francs.

La nouvelle offre du consortium EADS se situe dans une fourchette de 22 à 33 appareils pour un montant compris entre 2,2 et 3,2 milliards de francs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon Der Sonntag, la nouvelle offre du consortium EADS est flexible et se situe dans une fourchette de 22 à 33 appareils pour un montant compris entre 2,2 et 3,2 milliards de francs.

Ces Eurofighter viennent des stocks des forces aériennes allemandes et se trouvent apparemment en bon état, selon Der Sonntag. Ils font partie de la première tranche de ces appareils construite à partie de 2003 et engagée dans cinq pays.

Contrairement au Gripen suédois, qui n'existe que sur le papier, l'Eurofighter remplit sans réserve toutes les exigences posées par la Suisse. C'est du moins ce qu'avait conclu la sous-commission compétente dans son rapport.

Avec 22 Eurofighter pour 2,2 milliards de francs, la Suisse peut remplacer ses 54 Tiger F-5 vieillissants. Elle pourrait ensuite remplacer ses 33 F/A-18 par des Eurofighter de la troisième génération, relève le journal dominical alémanique.

Il rappelle que lors de l'évaluation, les avions d'occasion n'avaient pas été pris en compte. L'offre d'EADS n'aurait pas encore été transmise par un canal officiel en vue de tenir compte des discussions en cours entre la Suisse et la Suède.

Accord signé

Cette annonce survient alors que la Suisse et la Suède viennent de signer un accord cadre sur l'achat de 22 avions de combat Gripen, malgré la controverse qui agite la classe politique dans les deux pays. C'est ce qu'a annoncé samedi à Berne le Département fédéral de la défense (DDPS).

Cet accord fait suite à la déclaration d'intention paraphée le 29 juin dernier à Meiringen (BE) par le ministre de la défense Ueli Maurer et son homologue suédoise Karin Enström.

"L'accord cadre est une convention entre la Suisse, représentée par armasuisse, et la Suède, représentée par l'agence gouvernementale FXM, fixant les détails de l'acquisition de l'appareil", a précisé le DDPS.

Détails attendus

"Dans le cas où la Suisse devait définitivement se prononcer pour l'acquisition du Gripen, les questions liées aux spécifications techniques, aux délais de livraison, au prix, au volume total de l'équipement et à l'infrastructure terrestre nécessaire à l'engagement et à l'instruction ont désormais été réglées", a prudemment ajouté le DDPS. Il faudra attendre le 28 août prochain pour la publication d'informations détaillées par le conseiller fédéral Ueli Maurer.

C'est en septembre que le gouvernement suédois va présenter à son Parlement le message budgétaire portant sur l'acquisition de 40 à 60 Gripen. (ap/nxp)

Créé: 26.08.2012, 08h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...