Passer au contenu principal

ScandaleLes journalistes doivent laisser «Carlos en paix»

«Carlos» a été placé en programme de réinsertion aux Pays-Bas. L'ancien jeune délinquant y suit des séances de fitness dans un hôtel afin de se «stabiliser», selon les autorités zurichoises.

Le tribunal de district de Zurich a reconnu coupable de tentative de lésion corporelle grave le jeune «Carlos». Il est condamné à 18 mois de prison. (lundi 6 mars 2017)
Le tribunal de district de Zurich a reconnu coupable de tentative de lésion corporelle grave le jeune «Carlos». Il est condamné à 18 mois de prison. (lundi 6 mars 2017)
Keystone
«Carlos» a été condamné vendredi 28 août à une peine pécuniaire pour dommages à la propriété par le tribunal de district de Dietikon . Il écope de 33 jours-amende à 30 francs. (Vendredi 28 août 2015)
«Carlos» a été condamné vendredi 28 août à une peine pécuniaire pour dommages à la propriété par le tribunal de district de Dietikon . Il écope de 33 jours-amende à 30 francs. (Vendredi 28 août 2015)
Keystone
La victime, Ahmet Y., montrant les cicatrices laissées par les coups de couteau de «Carlos» qui l'avait poignardé dans le dos. Elle aurait dû recevoir 20'000 francs de réparation de la part de «Carlos» mais le jeune délinquant n'a pas cet argent.
La victime, Ahmet Y., montrant les cicatrices laissées par les coups de couteau de «Carlos» qui l'avait poignardé dans le dos. Elle aurait dû recevoir 20'000 francs de réparation de la part de «Carlos» mais le jeune délinquant n'a pas cet argent.
Joseph Khakshouri/Blick
1 / 25

La réinsertion de «Carlos» a débuté aux Pays-Bas. Le jeune homme est installé pour commencer dans un hôtel, où il a accès à des séances de fitness. Il sera ensuite placé dans un appartement, entouré de spécialistes.

L'ex-délinquant sera entouré de spécialistes durant cette seconde étape de sa réinsertion, indique jeudi le département de la justice et de l'intérieur. «Carlos» (prénom fictif) suivra des cours pour rattraper sa scolarité.

Il devra en outre se soumettre à diverses activités de travail et suivre un stage. Ses activités sportives seront limitées à son temps libre.

Face aux médias, le ministre de la justice Martin Graf a appelé les journalistes à laisser «Carlos» en paix. Il les a priés de lui «donner une chance», ainsi qu'à son programme de réinsertion.

Actuellement, «Carlos» est dans un hôtel. Contrairement à ce qu'écrivaient certains médias, il ne suit pas de cours de boxe thaïlandaise, mais il utilise le centre de fitness de l'hôtel.

Programme moins coûteux

Le nouveau programme auquel «Carlos» est soumis coûte environ 19'000 francs par mois, soit environ 10'000 francs de moins qu'auparavant. L'affaire révélée par les médias avait alors incité les autorités zurichoises à retirer le jeune homme de l'appartement de quatre pièces et demi dans lequel il avait été placé.

«Carlos» a ensuite été arrêté et placé en détention dans le secteur réservé aux mineurs de la prison de Dietikon (ZH). Il a ensuite été transféré à Uitikon (ZH) dans un centre fermé d'exécution des mesures.

A la fin du mois de février, le Tribunal fédéral a approuvé un recours du jeune homme et a ordonné sa libération dans les dix jours. Le TF a ainsi annulé les décisions de la Cour suprême du canton de Zurich. Il a alors été décidé de faire suivre un nouveau programme de réinsertion à «Carlos».

S.K.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.