Cinq jeunes avouent des cambriolages

BerneLa police bernoise a mis la main sur cinq hommes, dont trois mineurs, qui ont participé à des cambriolages dans le canton de Berne et de Neuchâtel, en début d'année.

Les auteurs présumés ont en partie reconnu les faits.

Les auteurs présumés ont en partie reconnu les faits. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police cantonale bernoise a interpellé et placé en détention cinq cambrioleurs présumés, dont trois mineurs. Ils auraient participé à une série de brigandages perpétrés en début d'année dans des commerces du Jura bernois et du canton de Neuchâtel.

Trois brigandages ont eu lieu dans des constellations et des lieux différents en début d'année, indique jeudi la police cantonale bernoise dans un communiqué. Le premier s'est déroulé à Villeret (BE) le 9 février, le second au Landeron (NE) le 23 février et le dernier aux Reussilles (BE) le 7 mars.

Homme ligoté sur une chaise

Lors de ce dernier brigandage, trois hommes sont entrés dans une boulangerie. Ils ont menacé et ligoté un homme à une chaise, avant de prendre la fuite avec le butin. Personne n'a toutefois été blessé, et l'homme a pu se libérer pour prévenir la police.

Après de vastes investigations, la police a pu établir des liens entre les trois brigandages. Deux hommes de 17 et 20 ans ont été interpellés mi-mars. Et trois autres, âgés de 16, 17 et 19 ans, à la fin du mois. Les auteurs présumés ont reconnu en partie leurs implications. (ats/nxp)

Créé: 28.03.2019, 18h12

Articles en relation

Deux individus braquent une boulangerie

Villeret (BE) La police bernoise a lancé un appel à témoins après que deux personnes ont cambriolé un magasin d'alimentation, samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.