Un cycliste happé par un car postal

Zollikofen (BE)Un cycliste a perdu la vie mardi soir sur la commune bernoise de Zollikofen, après un accrochage avec un car postal. Il avait 35 ans.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mardi, peu après 19h35, la police cantonale bernoise a été informée qu'un accident avait eu lieu à la Kirchlindachstrasse, à Zollikofen. Selon les premières informations, un car postal et un cycliste circulaient sur la Kirchlindachstrasse en direction de Kirchlindach.

Pour une raison encore indéterminée, une collision a eu lieu entre les deux usagers de la route à la hauteur du croisement entre la Kirchlindachstrasse et la Waldheimweg, selon un communiqué de la police cantonale bernoise. Le cycliste a chuté à la suite du choc et s'est fait happer par le car postal. Il a succombé à ses blessures sur les lieux de l'accident. La victime est un citoyen espagnol de 35 ans domicilié dans le canton de Berne.

Rue fermée au trafic

La Kirchlindachstrasse a dû être fermée au trafic pendant plusieurs heures pour permettre les travaux liés à l'accident. La circulation a été réglée par des membres des pompiers locaux. Sept membres des sapeurs-pompiers professionnels de Berne, 31 membres des pompiers de Zollikofen et de Münchenbuchsee, une ambulance et la Care team du canton de Berne étaient en engagement aux côtés des divers services de la police cantonale bernoise.

La police cantonale bernoise a ouvert une enquête pour clarifier les circonstances de l'accident. (comm/nxp)

Créé: 28.11.2018, 11h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.