Deux cadavres retrouvés dans une maison

Suberg (BE)Les corps sans vie de deux sexagénaires ont été découverts dans la nuit de mardi à mercredi, dans le Seeland (BE). Il s'agirait d'un meurtre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police a découvert dans la nuit de mardi à mercredi les corps sans vie d'une femme et d'un homme dans une maison à Suberg (BE), un village sur la commune de Grossaffoltern entre Bienne et Berne. Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agit d'un meurtre.

La police cantonale bernoise a été avisée peu après 02h00 que deux personnes avaient été retrouvées sans vie dans une maison, a-t-elle indiqué. Aussitôt dépêchées sur les lieux, les forces d'engagement n'ont pu que constater le décès de l'homme, 65 ans, et de la femme, 61 ans. Tous deux sont de nationalité suisse.

La police cantonale bernoise a entrepris, déjà au cours de la nuit, de vastes investigations sous la conduite du Ministère public régional Jura bernois - Seeland. Afin de clarifier les circonstances ainsi que l'identité du ou des auteurs, plusieurs services spécialisés de la police cantonale bernoise ainsi que du service d'identité judiciaire prennent part à l'engagement.

Appel à témoins

Les travaux sur place sont encore en cours. De plus amples analyses sont par ailleurs menées par l'Institut de médecine légale de l'Université de Berne. La police cantonale recherche des témoins. Toute personne ayant observé des faits suspects, ou pouvant fournir des indices pertinents, est priée de s'annoncer auprès de la police au +41 32 344 51 11. (ats/comm/nxp)

Créé: 15.11.2017, 15h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.