Deux cambrioleurs arrêtés à Bienne

Canton de Berne Des individus ont été interpellés dans un train en possession du butin d'un vol avec effraction signalé plus tôt. Ils ont avoué les faits.

Les deux hommes ont reconnu leur implication dans le cambriolage lors des interrogatoires.

Les deux hommes ont reconnu leur implication dans le cambriolage lors des interrogatoires. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mercredi à 11h50, deux cambrioleurs présumés ont été interpellés à la gare de de Bienne. Ces derniers ont été contrôlés par des collaborateurs de l'Administration fédérale des douanes alors qu'ils se trouvaient avec le butin d'un vol par effraction à bord d'un train prêt à partir en direction de Berne.

Les deux hommes ont été remis à la police cantonale bernoise pour de plus amples clarifications. Lors des interrogatoires, les suspects ont avoué être en lien avec un cambriolage qui a eu lieu dans la matinée à la rue du Quai du Haut à Bienne, signalé quelques heures auparavant.

Les deux hommes, âgés respectivement de 46 et 65 ans, ont été placés en détention provisoire. L'enquête se poursuit.

Créé: 22.02.2019, 17h28

Articles en relation

La police tire sur une voiture en fuite à Bienne

Canton de Berne La police bernoise a arrêté samedi un couple de cambrioleurs présumés à Bienne. Elle a dû tirer dans le pneu du véhicule dans lequel il avait pris la fuite. Plus...

Dizaine de cambrioleurs présumés interpellés

Fribourg Plusieurs ressortissants des pays de l'Est ont été arrêtés par la police fribourgeoise depuis novembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.