Ils avouent avoir braqué la Banque cantonale

Attalens (FR)Les auteurs présumés du brigandage de la Banque Cantonale de Fribourg, à Attalens, ont été interpellés.

Les brigands avaient menacé les employés et un client de l’établissement à l’aide d’une arme de poing avant d’emporter plusieurs dizaines de milliers de francs

Les brigands avaient menacé les employés et un client de l’établissement à l’aide d’une arme de poing avant d’emporter plusieurs dizaines de milliers de francs Image: DR/googlemap

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les forces de l'ordre ont mis la main sur deux personnes soupçonnées d'être les auteurs du braquage de la Banque Cantonale de Fribourg à Attalens, le 10 janvier dernier.

Les brigands avaient menacé les employés et un client de l’établissement à l’aide d’une arme de poing avant d’emporter plusieurs dizaines de milliers de francs. Malgré l’intervention rapide et conséquente de patrouilles fribourgeoises et vaudoises, ils n’avaient pas été interpellés.

Les investigations entreprises par les agents enquêteurs de la police fribourgeoise, en collaboration avec les polices vaudoise et valaisanne ont permis d’interpeller les auteurs présumés, deux hommes âgés de 32 et 30 ans, originaires respectivement du Kosovo et de France. Une partie du butin a été retrouvée lors des différentes perquisitions effectuées.

Auditionnés en présence d’un avocat, les auteurs présumés ont avoué leur forfait. Ils seront dénoncés au Ministère Public. Au terme des opérations de police, ils ont été placés en détention préventive.

Créé: 20.01.2020, 16h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...