Deux suspects arrêtés suite à un décès

Lugano (TI)Un homme a succombé, mardi soir, dans une pension tessinoise. La police a arrêté deux personnes.

L'enquête se poursuit.

L'enquête se poursuit. Image: Photo d'archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme a été trouvé mort mardi soir dans une pension proche de Lugano. Il aurait succombé à une violente dispute. Une enquête doit établir les mobiles, mais les éléments recueillis à ce stade induisent l'hypothèse d'un assassinat ou d'un meurtre.

Deux suspects ont été arrêtés en lien avec ce décès, indiquent la police cantonale et le Ministère public du Tessin dans un communiqué commun mercredi. Il s'agit d'un ressortissant autrichien âgé de 34 ans et d'un ressortissant suisse âgé de 35 ans, résidant tous deux au Tessin.

Enquête en cours

L'enquête se poursuit et l'autopsie doit notamment permettre de préciser le déroulement des faits, ainsi que les causes exactes de la mort. Aucun autre détail ne sera pour l'heure divulgué, précisent les autorités.

Les secours ont été avertis peu après 19 heures mardi qu'une personne était malade dans une chambre de la pension de Viganello, près de Lugano. A leur arrivée, l'homme était mort. Des agents des polices cantonale et communale, ainsi que des collaborateurs de la Croix-Verte et de la Care Team du Tessin ont été déployés. (ats/nxp)

Créé: 18.12.2019, 12h06

Articles en relation

Un homme retrouvé mort près de Lugano

Suisse Les secours ont été alertés pour une personne malade dans une chambre de pension. À leur arrivée, un homme de 35 ans était mort. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.