Deux trafiquants de coke jugés à Bellinzone

SuisseDeux frères nigérians comparaissent dès lundi devant le TPF pour avoir écoulé des dizaines de kilos de cocaïne à Lausanne, Vevey, Bâle et Berne.

Le Tribunal pénal fédéral va juger deux trafiquants de cocaïne.

Le Tribunal pénal fédéral va juger deux trafiquants de cocaïne. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les deux protagonistes âgés de 36 et 46 ans sont accusés, à eux deux, du trafic d'environ 120 kilos de cocaïne exportée des Pays-Bas vers la Suisse où elle a été écoulée notamment dans les cantons de Vaud, Berne et Bâle.

Le procès à Bellinzone devrait durer jusqu'à mercredi, éventuellement jeudi. Les deux frères ont été arrêtés en 2015 respectivement 2016 aux Pays-Bas et au Danemark avant d'être extradés en Suisse. L'aîné est actuellement détenu aux Etablissements de la Plaine de l'Orbe (VD), le cadet au pénitencier de Regensdorf (ZH).

Les faits reprochés aux deux Nigérians remontent à la période allant de novembre 2014 au 27 juillet 2015, date de l'arrestation du prévenu de 46 ans, et du 15 novembre 2014 au 21 mai 2015 pour celui de 36 ans. Le premier est accusé d'avoir organisé, à 28 reprises, en Suisse, à Amsterdam et au Nigéria l'importation et la mise en commerce de plus de 69 kilos de cocaïne.

Selon l'acte d'accusation du procureur fédéral Frédéric Schaller, le second aurait mis sur pied, à 17 reprises, en Suisse, aux Pays-Bas et en France l'importation et la commercialisation en Suisse de près de 50 kilos de cocaïne. Avec l'aide de dealers compatriotes, les deux frères auraient notamment écoulé la drogue à Lausanne, Vevey, Bâle et Berne. (ats/nxp)

Créé: 05.05.2019, 13h09

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.