Il écope de quatre ans et demi de prison pour du «sexting»

ZurichUn ex-cadre d'une entreprise de médias a été condamné par le Tribunal de district de Zurich à 4,5 ans de prison. Il a été reconnu coupable de plusieurs délits sexuels sur des enfants.

L'ancien cadre se faisait passer pour une fille de 12 ans sur un «chat».

L'ancien cadre se faisait passer pour une fille de 12 ans sur un «chat». Image: Archives/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le prévenu de 57 ans, qui se faisait passer pour une fille de 12 ans sur un «chat», s'est fait envoyer des photos de dizaines de correspondantes dénudées âgées entre 12 et 15 ans.

L'homme a été reconnu coupable de plusieurs délits sexuels sur des enfants. La Cour a largement suivi le réquisitoire du procureur. La défense demandait que la peine soit limitée à deux ans avec sursis.

Le cas a été révélé en automne 2012. Le quinquagénaire avait alors laissé traîner une clef USB sur la terrasse de son lieu de travail. Elle contenait des milliers de photos d'adolescentes nues. L'enquête a révélé que l'accusé «chattait» notamment durant ses heures de travail.

La peine de prison dont il écope est assortie d'une thérapie ambulatoire. Une expertise psychiatrique a diagnostiqué une tendance pédosexuelle chez l'accusé, avec un important risque de récidive. (ats/nxp)

Créé: 27.08.2014, 17h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.