Il escroquait les gens sur internet

ValaisUn Français domicilié dans le canton de Vaud a été démasqué pour escroquerie. L'homme vendait des objets sur le net, encaissait les sous, mais n'envoyait pas la marchandise.

Un escroc sur le le net sévissait en Valais.

Un escroc sur le le net sévissait en Valais. Image: Police cantonale valaisanne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En mars dernier, un Valaisan a annoncé à la police un cas d'escroquerie sur internet, communique la police cantonale valaisanne.

Les investigations ont permis d'identifier l'auteur du délit. L'individu est un Français domicilié dans le canton de Vaud.

L'affaire a été mise à jour quand un citoyen avait répondu à l’une des annonces du malfrat sur l’internet. Celui-ci proposait la vente d’un train miniature à 159.-. Après avoir payé l’objet, l'acheteur malchanceux a attendu sa livraison en vain. Du coup, il s’est déplacé à la Police cantonale afin d’annoncer son problème. En retrouvant le malfrat, la police a découvert que l'individu avait un butin de 5000 francs.

Il a été dénoncé au Ministère public.

Rappel de précautions de la police

Lorsque vous avez affaire à un distributeur inconnu, méfiez-vous si le paiement anticipé est la seule possibilité de paiement. En procédant ainsi vous payez la marchandise avant de l’avoir reçue. Les distributeurs sérieux offrent toujours différentes modalités de paiement, comme le paiement par facture, le paiement à la livraison, ou encore le règlement par carte de crédit ou par PayPal.

Créé: 11.12.2019, 11h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.