Ils braquent un fourgon sur l'A1 et s'enfuient avec des millions

Chavornay (VD)Des hommes cagoulés ont braqué et dévalisé jeudi soir sur l'A1 à la hauteur de Chavornay un convoyeur de fonds. Sa fille a été prise en otage puis libérée.

Image: Illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Selon un communiqué de la police vaudoise, il était environ 19h45 ce jeudi quand un fourgon de transfert de fonds faisant route vers Lausanne sur l'A1 en direction de Lausanne a été contraint par un complice de sortir à la hauteur de Chavornay et de se garer sur un parking à proximité.

Plusieurs hommes armés ont ensuite braqué les convoyeurs puis dévalisé l’intégralité du fourgon. Les malfaiteurs ont alors pris la fuite vers une direction inconnue à bord d’une Porsche Cayenne de couleur foncée. Ils n’ont pas été rattrapés.

Appel à témoins

Arrivés sur les lieux quelques minutes après avoir été alertés, les douze patrouilles de la gendarmerie et les inspecteurs de la police de sûreté ont aussitôt déployé un dispositif. D'après le signalement, les trois hommes recherchés mesurent entre autour des 1m70 -1m75 et de corpulence normale étaient vêtus entièrement de noir. Cagoulés et gantés, ils parlaient français avec un accent méridional. Un appel à témoins a été lancé par la police cantonale vaudoise.

Enlevée par des faux-plombiers

La fille d'un des convoyeurs, une étudiante française d'une vingtaine d'années, a été enlevée jeudi soir à Lyon. Elle a été relâchée une fois le braquage du fourgon effectué. Elle a été retrouvée saine et sauve, au bord d'une route de la commune de Tramoyes, à une vingtaine de kilomètres de Lyon. Très «choquée», la jeune femme a raconté aux forces de l'ordre qu'elle a été enlevée à 18H30 dans son appartement à Lyon par deux hommes qui s'étaient fait passer pour des plombiers, selon une source proche de l'enquête menée en France par la police judiciaire.

La victime affirme que ses ravisseurs l'ont séquestrée dans leur véhicule. Pendant ce temps, selon une source policière, «des personnes se disant en lien avec les ravisseurs» contactent au téléphone son père qui travaille en Suisse pour une société de transport de fonds, et lui réclament une rançon.

Domicilié à Annemasse (France voisine), dans les Alpes françaises, le convoyeur, était justement en train d'effectuer une tournée avec son fourgon rempli d'argent, d'après la radio française Europe 1 qui a révélé l'information.

Près de 30 millions volés

Le père a alors accepté de se rendre au rendez-vous fixé par les malfrats, sur le parking de Chavornay, pour leur remettre la rançon: le contenu du fourgon. Selon une source policière, le butin, toujours en cours de vérification, s'élèverait «entre 20 et 30 millions de francs». Une autre source a confirmé à l'AFP que le contenu du fourgon avait entièrement disparu.

Aucune interpellation n'était intervenue vendredi à la mi-journée dans cette affaire, ni en France, ni en Suisse. Toujours choquée, la jeune femme était entendue vendredi matin par les enquêteurs français. «Nous n'avons pas de raison de mettre en doute sa parole», a déclaré à l'AFP une source proche du dossier, pour qui «on est dans du grand banditisme». Et «beaucoup de points restent à éclaircir», souligne-t-on alors que «l'enquête ne fait que démarrer et va prendre du temps».

(afp, ats, com/nxp)

Créé: 09.02.2018, 11h16

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...