Harcèlement: deux policiers suspendus à Zoug

SuisseUne affaire de harcèlement entre un cadre et une policière zougoise a fini dans la presse.

La police de Zoug précise que certains courriels publiés dans les médias contenaient des données soumises au secret de fonction. (Photo prétexte)

La police de Zoug précise que certains courriels publiés dans les médias contenaient des données soumises au secret de fonction. (Photo prétexte) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un cadre et une employée de la police zougoise ont été suspendus de leur fonction. La direction leur reproche d'avoir rendu public du courriel privé de ces deux personnes concernant notamment des allégations de harcèlement. Une enquête a été ouverte.

Des courriels professionnels ont été envoyés à plusieurs personnes et aux médias vendredi, a indiqué samedi la police de la ville de Zoug, revenant sur des informations parues dans les publications de CH Media et du Blick.

La correspondance a été envoyée au nom de l'employé de police désormais libéré de ses fonctions, selon la police. Il n'est pas exclu qu'une tierce personne soit aussi impliquée, voire responsable de ces envois.

Selon les médias, les courriels portent sur des relations présumées du cadre de la police et sur des allégations de harcèlement. La police de Zoug précise aussi que certains courriels publiés contiennent des données confidentielles qui sont soumises au secret de fonction. Elle a ouvert une enquête criminelle. (ats/nxp)

Créé: 21.12.2019, 13h26

Articles en relation

Il harcèle la police plus de 5000 fois en un mois

France Un récidiviste a bombardé plusieurs commissariats en France avec 5300 appels téléphoniques entre fin octobre et fin novembre. Plus...

Accusé de harcèlement, un élu UDC démissionne

Canton de Saint-Gall Marcel Dietsche fait l'objet d'accusations de harcèlement sexuel. Il a quitté le Grand Conseil et son poste au sein de la police cantonale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.