L'homme retrouvé sans vie a été tué par balle

Rüti bei Büren (BE)Un couple avait été retrouvé grièvement blessé, vendredi. L'homme est décédé par la suite. Il a pu être identifié.

Une enquête est toujours en cours pour déterminer les circonstances de ce drame. (Photo d'illustration)

Une enquête est toujours en cours pour déterminer les circonstances de ce drame. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'homme retrouvé grièvement blessé dans une maison à Rüti bei Büren (BE), vendredi, a été formellement identifié, selon un communiqué de la police cantonale bernoise. Selon les éléments de l'enquête encore en cours, il est décédé des suites d'une blessure par balle.

L'homme retrouvé grièvement blessé dans une maison individuelle à Rüti bei Büren, décédé plus tard dans la journée de vendredi, a été formellement identifié. Il s'agit d'un Suisse de 68 ans domicilié dans le canton de Berne. Selon les examens de l'Institut de médecine légale de l'Université de Berne, il est décédé des suites d'une blessure par balle.

La femme a également été blessée suite à un coup de feu. Elle est toujours hospitalisée, mais ne se trouve plus dans un état critique. L'enquête pour connaître les circonstances exactes et le déroulement des faits est toujours en cours sous la conduite du Ministère public régional Jura bernois-Seeland. (comm/nxp)

Créé: 13.02.2018, 15h03

Articles en relation

Un homme succombe à ses blessures près de Berne

Berne L'homme, retrouvé grièvement blessé dans une maison de Rüti bei Büren, est décédé tôt vendredi matin. La thèse du délit relationnel est privilégiée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.