L'accident de Sierre causé par l'inattention ou un malaise

EnquêteSur la base d'expertises, le procureur valaisan Olivier Elsig a privilégié deux causes dans l'accident du car de Sierre: l'inattention ou le malaise du chauffeur.

L'accident de car dans un tunnel à Sierre avait fait 28 morts dont 22 enfants le 13 mars 2012.

L'accident de car dans un tunnel à Sierre avait fait 28 morts dont 22 enfants le 13 mars 2012. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'inattention du chauffeur ou un malaise, ou les deux sont à l'origine de l'accident de car de Sierre. Les expertises demandées par le procureur valaisan Olivier Elsig lui permettent de privilégier ces causes. Les familles ont été informées de ces conclusions.

Le procureur a reçu les deux rapports concernant la pathologie coronarienne du chauffeur ainsi que le médicament antidépresseur qui lui était prescrit. La pathologie aurait pu causer un malaise, indétectable a posteriori, à l'origine de l'accident, a communiqué mardi le procureur.

Selon l'expertise, le phénomène est rare et rien ne permet d'imputer une défaillance du chauffeur à cette pathologie. Quant au médicament, l'expertise juge peu probable qu'il ait été de nature à restreindre la capacité de conduite du chauffeur.

Problème cardiaque

L'autopsie du chauffeur au lendemain de l'accident avait permis de déceler une pathologie coronarienne à l'artère coronaire gauche, précise le procureur. Les investigations et les analyses toxicologiques ont montré que le chauffeur prenait quotidiennement un antidépresseur.

Ces éléments ont nécessité des expertises complémentaires réalisées par le Centre universitaire romand de médecine légale. Le rapport précise que la pathologie est peu fréquente chez des hommes jeunes. Le chauffeur avait 34 ans.

Cette pathologie peut provoquer un infarctus aigu, une angine de poitrine ou une arythmie cardiaque. Mais aucun élément concret ne permet d'imputer une éventuelle défaillance du chauffeur à cette pathologie, précise le procureur.

Médicament hors de cause

Une impulsivité suicidaire du chauffeur est également écartée. Il prenait un médicament antidépresseur contenant de la paroxétine, laquelle peut favoriser une pulsion suicidaire en début de traitement.

Mais le chauffeur prenait ce médicament depuis près de deux ans et la dose standard a été diminuée de moitié au début 2012 en vue d'un arrêt complet, précise le procureur. Le médecin traitant du chauffeur a aussi précisé qu'il n'avait aucune raison de penser que son patient était suicidaire.

Au vu de la durée du traitement et du dosage du médicament, les experts considèrent peu probable que les effets de la paroxétine aient pu restreindre la capacité de conduire du chauffeur. Le procureur a écarté cet élément comme cause possible de l'accident.

Classement envisagé

Les familles ont été informées de la teneur de ces rapports et des résultats d'ensemble des investigations. Le procureur s'est rendu en Belgique à cet effet. Il envisage désormais un classement de la procédure. Une synthèse sera établie à l'intention des parties.

Celles-ci auront un délai pour demander des compléments d'enquête. Le procureur en fixera la durée, qui pourrait aller de 30 à 60 jours, d'entente avec les parties.

Le 13 mars 2012, un autocar qui transportait deux classes en provenance des villes flamandes de Lommel et d'Heverlee percutait une paroi d'un tunnel autoroutier à Sierre, faisant 28 morts, dont 22 enfants.

Les victimes revenaient de vacances de neige dans le Val d'Anniviers (VS) et s'apprêtaient à rentrer en Belgique. L'accident avait suscité une forte émotion, tant en Suisse qu'en Belgique. (ats/nxp)

Créé: 21.05.2013, 14h02

Le procureur valaisan Olivier Elsig est chargé de l'enquête sur l'accident de car à Sierre.

Galerie photo

L'hommage aux victimes de l'accident de car de Sierre

L'hommage aux victimes de l'accident de car de Sierre En Belgique comme en Suisse, les témoignages de compassion s'enchaînent dans la tristesse.

Articles en relation

L'enquête sur le drame de Sierre en passe d'être bouclée

Accident Le procureur Olivier Elsig a reçu les derniers rapports pour son enquête sur l'accident de car de Sierre (VS). Parti lundi pour la Belgique, il doit en informer les familles. Il n'a pas précisé la date exacte de la rencontre. Plus...

La Belgique rend hommage aux victimes du drame

Accident à Sierre Plus de mille personnes ont participé jeudi soir à Lommel, au nord-est de la Belgique, à une cérémonie en hommage aux victimes de l'accident du car belge survenu à Sierre (VS) il y a un an. Le drame avait fait 28 victimes. Plus...

Un an après, Sierre rend hommage aux victimes du drame

Accident de car Plusieurs centaines de personnes ont pris part mercredi à la célébration œcuménique en mémoire des 28 victimes de l'accident du car belge survenu il y a une année à Sierre (VS). Plus...

Jean-Marie Bornet sera auditionné le 13 mars

Drame de Sierre Suite à la diffusion de la vidéo du quart d'heure qui suit l'accident de car à Sierre, le chef de l'information de la police cantonale valaisanne, Jean-Marie Bornet, est sous le coup d'une plainte pénale. Plus...

Les énigmes non résolues de l’accident de car à Sierre

Drame de Sierre Temps présent a enquêté durant 6 mois sur le drame qui a fait 28 morts dont 22 enfants le 14 mars dernier. Le résultat a été diffusé jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.