Le lanceur de la fausse alerte à la bombe arrêté

Ebikon (LU)La police lucernoise a mis la main sur l'homme qui a provoqué l'évacuation du Mall of Switzerland via une fausse alerte à la bombe, la semaine dernière à Ebikon (LU).

Le Mall of Stwizerland à Ebikon (LU).

Le Mall of Stwizerland à Ebikon (LU). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le suspect - un Suisse de 36 ans - a avoué les faits qui risquent de lui coûter très cher. Une action coordonnée de la police a abouti à l'arrestation de cet homme samedi dernier. Les premiers interrogatoires n'ont pas permis d'établir clairement les raisons de son acte, indique mardi le Ministère public lucernois.

Colis sans bombe

Le 14 mars dernier peu après 11h00, le principal intéressé a appelé le Mall of Switzerland, deuxième plus grand centre commercial de Suisse, depuis une cabine téléphonique pour proférer des menaces. Il a aussi prétendu qu'une bombe avait été placée sur les lieux.

Le bâtiment a alors été évacué et fouillé. Un paquet suspect a été découvert, mais il ne contenait pas de bombe. Le centre commercial n'a pu rouvrir ses portes qu'en soirée.

Lourde facture

Le lanceur de la fausse alerte encourt une sanction pénale. En outre, la facture qu'il devra payer risque d'être particulièrement lourde en raison des frais importants de l'enquête et des dommages-intérêts que les commerces du centre d'Ebikon pourraient formuler.

Le Mall of Switzerland a été inauguré en novembre dernier. Il compte 140 magasins ainsi que des cinémas et des lieux pour des expositions ou des défilés de mode. En Suisse, seul le centre commercial Shopping Tivoli de Spreitenbach (AG) est plus grand. (ats/nxp)

Créé: 20.03.2018, 17h07

Articles en relation

Le Mall of Switzerland d'Ebikon évacué

Lucerne Le 2e plus grand centre commercial de Suisse a dû être évacué mercredi à midi à la suite de menaces. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.