Le prédateur sexuel est «soulagé» d'avoir été arrêté

BerneLe procès du thérapeute bernois, accusé d'avoir abusé sexuellement de plus de 100 enfants et d'adultes handicapés durant 30 ans, s'est poursuivi devant le Tribunal régional de Berne avec l'interrogatoire du prévenu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il ne s'est pas rendu compte de ce qu'il faisait aux victimes. C'est ce qu'a déclaré cet homme de 57 ans, qui doit répondre d'actes d'ordre sexuel sur des enfants, des personnes dépendantes, et aussi de pornographie et de violation de la sphère intime devant le Tribunal régional de Berne dès aujourd'hui.

A la question de savoir ce que lui avait fait la lecture des 60 pages de l'acte d'accusation, l'homme a confié «ne pas pouvoir croire» ce qui y figurait. Il était parti du principe que les relations sexuelles étaient consenties. Il a également admis être tombé amoureux de certaines des victimes.

Impassible et coopératif

L'homme a expliqué «ne pas pouvoir expliquer» ses actes avec le recul. Il a décrit son arrestation, en 2010, comme un «soulagement», car il se sentait sous pression.

Il était cependant conscient qu'il ne pourrait plus exercer son métier, qui représentait tout pour lui, si ses penchants pédophiles étaient découverts. Il n'a en revanche jamais, durant toutes ces années, songé à se confier à quelqu'un.

L'homme est apparu impassible devant le tribunal et s'est montré coopératif. Ses déclarations étaient toutefois souvent fragmentaires et peu claires. (ats/nxp)

Créé: 17.03.2014, 14h04

Articles en relation

Un thérapeute accusé d'avoir abusé de plus de cent enfants

Berne Un ancien thérapeute qui avait abusé sexuellement de plus d'une centaine d'enfants et d'adultes handicapés durant 30 ans est jugé à Berne. En raison de la prescription, seuls 33 cas ont été retenus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.