Il roulait sans permis et avec de fausses plaques

Canton de ZurichUn homme âgé de 63 ans, privé de permis conduire, a attiré l'attention de la police municipale de Winterthour en roulant sans autorisation sur un chemin privé.

N'est pas faussaire qui veut...

N'est pas faussaire qui veut... Image: StaPo Winterthur

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police de Winterthour (ZH) a mis la main sur un automobiliste qui avait fabriqué lui-même les numéros d'immatriculation de sa voiture. Il circulait dans un quartier d'habitations. L'homme âgé de 63 ans s'était pourtant fait retirer le permis de conduire.

Il était environ 15h00, jeudi, lorsqu'une patrouille cycliste de la police municipale a repéré l'automobile qui cheminait sans autorisation sur un chemin privé. Son conducteur a garé le véhicule peu après et les policiers l'ont contrôlé aussitôt.

Ces derniers ont alors constaté que l'automobiliste circulait malgré un retrait de permis. En vérifiant sa voiture de plus près, ils ont remarqué que le conducteur avait fabriqué lui-même les plaques comportant le numéro d'immatriculation.

Les policiers ont emmené le principal intéressé au poste. Ils l'ont relâché après l'avoir interrogé. Le suspect devra répondre de conduite sans permis de conduire valable, de conduite sans être assuré et de falsification du numéro d'immatriculation. (ats/nxp)

Créé: 07.02.2020, 13h23

Articles en relation

Ils volent des plaques et commettent un accident

Winterthour Quatre ados ont été interpellés après avoir causé un accident à bord d'une voiture. Ils avaient aussi volé des plaques d'immatriculation afin de pouvoir circuler sans se faire repérer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.