Des toilettes publiques et un bateau incendiés

Douanne (BE)Un ou plusieurs inconnus ont provoqué d'importants dégâts matériels, dans la nuit de lundi à mardi.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

D'importants dégâts matériels ont été causés à Douanne par des inconnus dans la nuit de lundi à mardi, dans le Jura bernois. Ces dégâts matériels ont été signalés mardi matin, auprès de la police bernoise. A la gare, les installations sanitaires ont été incendiées, divers objets arrachés et les vitres d'un distributeur de snack cassées. Les dommages sont estimés à plusieurs milliers de francs.

Embarcation dérobée, puis incendiée

Un ou des inconnus ont aussi bouté le feu à un bateau durant la même nuit, à proximité du Strandweg. L'embarcation, qui avait été dérobée à Neuchâtel, a entièrement brûlé avant de couler. Des spécialistes de la défense hydrocarbures des sapeurs-pompiers professionnels de la ville de Bienne, ainsi que de l'Office des eaux et des déchets ont été engagés durant la récupération du bateau par la police du lac, en raison d'une fuite d'hydrocarbures. Les dommages sont estimés à plus de dix mille francs.

Un éventuel lien entre ces deux événements fait l'objet d'une enquête et la police bernoise lance un appel à témoins. Toutes les personnes possédant des informations relatives à ces dégâts et à leurs auteurs ou ayant observé des faits suspects dans la nuit de lundi à mardi sont priées de s'annoncer au +41 32 324 85 31. (comm/nxp)

Créé: 25.05.2016, 15h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.