Des tricheurs du casino de Lugano écopent de prison

ArnaqueLe Tribunal pénal de Lugano a condamné six joueurs à des peines pécuniaires et privatives de liberté allant jusqu'à deux ans. Ils s'étaient constitué un pactole d'un demi-million d'euros avec des cartes truquées.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Italien de 37 ans vivant au Tessin, qui tenait au sein de la bande le rôle du joueur et a menti durant le procès, a écopé de la plus longue peine de prison, deux ans. Les autres fraudeurs se sont vus attribuer des peines variant entre 21 mois de prison et 300 jours-amende à 30 francs.

Ceux-ci ont avoué leur culpabilité au cours du procès, sauf un, qui exerçait la fonction de vigile au casino. La juge Rosa Item ne l'a pas cru et l'homme a écopé d'une peine de 14 mois de prison. Comme les autres, il devra aussi rembourser une partie de la somme du dommage. Son avocat a déjà annoncé un recours.

Quatre des accusés travaillaient au casino en tant que vigiles et superviseur au moment des faits. Ils auraient été intimidés par l'Italien, qui tirait les ficelles. Une situation qui ne les a pas disculpés car ils auraient toujours pu avertir la police ou la direction de l'établissement, souligne la juge.

«Black Jack» et roulette

Au lieu de cela, ils ont touché chacun leur part du pactole. Pour se le procurer, l'un des malfrats préparait les cartes truquées et les laissaient se faire prendre sur la table du «Black Jack» par le croupier. Le dos des cartes était marqué de symboles précis que les tricheurs pouvaient reconnaître.

Autre variante des fraudeurs: une coopération secrète entre joueurs et vigiles à la table de roulette. Le joueur faisait exprès de prononcer une couleur ou un nombre de manière inintelligible et le surveillant soutenait ensuite qu'il avait remporté la mise.

Plusieurs des accusés ont déjà convenu d'un remboursement avec le casino de Lugano, qui a porté plainte en tant que privé. Le tribunal a confirmé des créances allant jusqu'à 60'000 francs par personne. (ats/nxp)

Créé: 12.04.2013, 18h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.