«Il faut arrêter de broyer des poussins vivants»

AgricultureLe Conseil national se prononce ce jeudi après-midi sur une modification de l'ordonnance sur la protection des animaux.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En Suisse, rien n’interdit à un éleveur d’exécuter le broyage des poussins vivants, une méthode utilisée pour éliminer les mâles de la filière des poules pondeuses. Cette pratique devrait toutefois être abolie. Une motion en ce sens sera débattue ce jeudi après-midi devant le National. Soutenue par le Conseil fédéral et la majorité de la commission compétente du parlement, la proposition a toutes les chances d’être acceptée.

Interview d’Isabelle Chevalley (PVL/VD), rapporteuse du projet. Photo de Florian Cella

Certains éleveurs suisses broient-ils vraiment des poussins vivants? On a du mal à y croire…
En Suisse aujourd’hui, on a en tout cas l’autorisation de le faire. On n’a pas pu vérifier que cela se faisait effectivement, mais on n’a pas de preuve non plus que cela ne se fait pas. C’est pour cela que nous voulons interdire la pratique.

Pourquoi ces poussins sont-ils broyés?
Ce sont des poussins issus de poules pondeuses. Comme les mâles ne font évidemment pas d’œufs et qu’ils ne peuvent pas être vendus comme poulet de chair, l’éleveur préfère les éliminer que de les élever pour qu’ils soient mangés.

Pourquoi? Parce que ce ne serait pas assez rentable? Ou parce que ces poulets ne correspondraient pas aux attentes du consommateur?
Il semblerait en effet que le consommateur n’en voudrait pas, car il est habitué à la saveur particulière d’un poulet de chair. Mais je fais le pari inverse. Je pense que c’est un préjugé. On peut aussi éduquer le consommateur à manger différents types de poulets.

Vous espérez qu’on trouve une filière pour ces poulets ou qu’on les tue de manière plus respectable?
Dans l’idéal, je voudrais qu’on ne les abatte plus. C’est totalement absurde. Le broyage des poussins est un symbole. Ça montre qu’on a dépassé une ligne rouge et qu’il faut revenir en arrière. Franchement, quand on fait des nuggets, on se fiche de la taille du poulet, donc on pourrait tout à fait imaginer des filières spécifiques pour ces poussins mâles.

Et si on ne trouve pas ces filières, faut-il imaginer – par exemple – de les gazer?
Si ce n’est pas le broyage, ce sera effectivement le gazage. Ce qui reste tout aussi absurde, car ça revient à tuer des animaux, sans même les exploiter. L’animal perd toute dignité, il est renvoyé à la simple notion de chose, et ça c’est inacceptable. Mais une telle proposition d’interdire de tuer des poussins ne serait pas passée au parlement. Avec la fin du broyage, on fait un premier pas.

Créé: 21.03.2019, 11h39

Articles en relation

Les poussins broyés vivants émeuvent la France

Animaux Pour l’industrie des œufs, les petits mâles sont inutiles et sont mis a mort sans ménagement. Elus et citoyens se mobilisent Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.