Passer au contenu principal

«Il y a un intérêt à prolonger les indemnités des chômeurs le temps de la crise»

Les personnes en fin de droit espèrent un geste du Conseil fédéral. Le syndicat Unia revendique 200 jours supplémentaires, tandis que le président de l’USS demande l’arrêt des recherches d’emploi.

«C’était déjà difficile pour les gens de retrouver un emploi avec une économie qui fonctionnait à plein régime; cela ne va pas s’arranger avec 20% de l’activité économique qui tombe», réagit le président de l’USS, Pierre-Yves Maillard
«C’était déjà difficile pour les gens de retrouver un emploi avec une économie qui fonctionnait à plein régime; cela ne va pas s’arranger avec 20% de l’activité économique qui tombe», réagit le président de l’USS, Pierre-Yves Maillard
Keystone

Dans le plan de sauvetage de l’économie à 42 milliards de francs annoncé par le conseiller fédéral Guy Parmelin, il a essentiellement été question de mesures visant à maintenir à flot un maximum d’entreprises du pays, ainsi que l’activité des travailleurs indépendants. Avec notamment la promesse de prêts d’urgence jusqu’à 500'000 fr., à un taux d’intérêt «minime» et garantis à 100% par la Confédération, dès ce jeudi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.