Passer au contenu principal

«J’ai eu une chance incroyable»

Liliane Maury Pasquier fait le bilan des années passées sous la coupole fédérale.

Liliane Maury Pasquier devient la première présidente romande du Conseil national en novembre 2001. «C'est une journée dans les nuages», déclare-t-elle à la «Tribune de Genève» le jour de sa réception dans son canton. Pascal Couchepin y salue «l'humaniste».
Liliane Maury Pasquier devient la première présidente romande du Conseil national en novembre 2001. «C'est une journée dans les nuages», déclare-t-elle à la «Tribune de Genève» le jour de sa réception dans son canton. Pascal Couchepin y salue «l'humaniste».
KEYSTONE/Lukas Lehmann
Le 25 juin 2018, la socialiste est élue à la présidence de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe à Strasbourg. L'institution est dans la tourmente. La Genevoise inscrit sa présidence sous le signe de la transparence et de l'égalité.
Le 25 juin 2018, la socialiste est élue à la présidence de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe à Strasbourg. L'institution est dans la tourmente. La Genevoise inscrit sa présidence sous le signe de la transparence et de l'égalité.
EPA
1 / 2

Tout en apposant l’autocollant «Grève nationale du climat» sur son ordinateur portable, elle constate en souriant: «Sur 24 ans, vous aurez de toute manière beaucoup trop de choses à raconter.» C’est vrai. Le 4 décembre 1995, Liliane Maury Pasquier posait le pied au Conseil national. Elle y restera 12 ans, puis siégera 12 ans au Conseil des États.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.