Jennifer Badoux: «L’aventure, plus belle que la destination»

La journée d'une candidateLa vice-présidente vaudoise n'a pas été élue, mais elle ne retire «que des satisfactions» de sa première campagne à l'échelon national.

Petite promenade matinale dans sa commune de Pully, surtout avant le rush des résultats, pour Jennifer Badoux avec ses chiens Aston et Tessy.

Petite promenade matinale dans sa commune de Pully, surtout avant le rush des résultats, pour Jennifer Badoux avec ses chiens Aston et Tessy. Image: Christian Brun

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est l’esprit serein que Jennifer Badoux va se balader avec ses deux chiens, Aston et Tessy, avant le grand rush des résultats. «Ces deux-là, ils sont toujours collés à moi», rigole la candidate UDC, célibataire sans enfants de 32 ans, vice-présidente cantonale du parti, alors que de nombreux joggers slaloment sur le sentier lacustre de Pully. C’est dans la chic commune du district de Lavaux-Oron que Jennifer Badoux s’est installée il y a tout juste un mois. «Ma vie sociale est à Lausanne», dit cette fan du LHC. Retour dans son appartement avec ses «deux petits monstres» pour la native d’Aigle, ex-PLR. Jennifer Badoux prend ses affaires au vol, coiffe son casque intégral et enfourche son scooter, qu’elle utilise quotidiennement pour se rendre à Lausanne. La jeune binationale est business consultant dans une entreprise dans le quartier de la gare. «Mon travail m’occupe énormément. Après, je passe pas mal de temps en famille, et bien sûr je m’investis beaucoup pour mon parti.»

Son deux-roues la conduit au stamm de l’UDC, l’Hôtel Aulac, à Ouchy. Quelques ténors sont déjà là, Michaël Buffat et Jean-Luc Chollet, bien sûr le secrétaire général Kevin Crausaz. Plus tard, Jean-Pierre Grin, le président Jacques Nicolet ou Nicolas Glauser les rejoindront. Jennifer Badoux prend un café, un sandwich, surtout s’isole: «Je sens le stress qui monte, même si je n’ai pour ainsi dire pas de chance d’être élue. J’espère apporter beaucoup de suffrages à mon parti. Et puis, l’aventure est plus belle que la destination.» À mesure que les heures passent, durablement ancrée à la neuvième place de la liste UDC, elle analyse avec pragmatisme l’évolution du dépouillement, enregistrant au passage des petites joies. «Je fais 400 voix à Ollon, la commune où vivent mes parents.

Je suis très contente.» Sur le coup de 16 h, les estimations de son parti, qui recule, la font grimacer. Pour sa part, malgré la défaite, elle ne veut retenir que la satisfaction que lui a procurée la campagne. «J’ai énormément appris sur moi-même, sur les autres aussi. J’ai adoré débattre et me battre pour mes idées et pour tenter de convaincre un maximum d’électeurs. Les échanges avec les candidats des autres partis ont été excellents, toujours respectueux. Je n’ai pas souffert d’attaques personnelles. J’ai été félicitée, encouragée. Je suis heureuse et fière de ma candidature», résume la Pulliérane d’adoption. Pas le temps d’analyser plus en avant «car la campagne repart de plus belle avec lundi matin dès 7 h la réunion du comité central, avant le congrès du parti en soirée à Combremont-le-Grand», conclut celle qui arrive largement en tête des quatre femmes présentes sur la liste de l’UDC Vaud.

Créé: 20.10.2019, 21h06

11h30

13h

15h30

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.