Passer au contenu principal

Jennifer Badoux: «L’aventure, plus belle que la destination»

La vice-présidente vaudoise n'a pas été élue, mais elle ne retire «que des satisfactions» de sa première campagne à l'échelon national.

Petite promenade matinale dans sa commune de Pully, surtout avant le rush des résultats, pour Jennifer Badoux avec ses chiens Aston et Tessy.
Petite promenade matinale dans sa commune de Pully, surtout avant le rush des résultats, pour Jennifer Badoux avec ses chiens Aston et Tessy.
Christian Brun

C’est l’esprit serein que Jennifer Badoux va se balader avec ses deux chiens, Aston et Tessy, avant le grand rush des résultats. «Ces deux-là, ils sont toujours collés à moi», rigole la candidate UDC, célibataire sans enfants de 32 ans, vice-présidente cantonale du parti, alors que de nombreux joggers slaloment sur le sentier lacustre de Pully. C’est dans la chic commune du district de Lavaux-Oron que Jennifer Badoux s’est installée il y a tout juste un mois. «Ma vie sociale est à Lausanne», dit cette fan du LHC. Retour dans son appartement avec ses «deux petits monstres» pour la native d’Aigle, ex-PLR. Jennifer Badoux prend ses affaires au vol, coiffe son casque intégral et enfourche son scooter, qu’elle utilise quotidiennement pour se rendre à Lausanne. La jeune binationale est business consultant dans une entreprise dans le quartier de la gare. «Mon travail m’occupe énormément. Après, je passe pas mal de temps en famille, et bien sûr je m’investis beaucoup pour mon parti.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.