Passer au contenu principal

SuisseUne femme est élue à la tête de Migros

Les délégués du numéro un helvétique de la grande distribution ont désigné, samedi, Ursula Nold pour présider leur coopérative.

Ursula Nold présidait depuis 2008 l'assemblée des délégués de Migros.

Ursula Nold présidera le conseil d'administration de la Fédération des coopératives Migros, indique le géant orange sur Twitter. Les délégués du numéro un helvétique de la grande distribution ont élu samedi à Zurich leur présidente pour succéder à Andrea Broggini.

Mme Nold a recueilli 73 voix contre 27, précise Migros dans un communiqué. Les délégués n'avaient jamais élu une femme à ce poste. Elle succède à M. Broggini, qui a dirigé pendant sept ans la tête de l'administration. Son mandat se terminera le 30 juin 2020.

«Les besoins de la clientèle changent. Nos clientes et clients exigent des valeurs sociales élevées de la part de Migros en tant qu'entreprise fortement ancrée dans le paysage national», a déclaré Mme Nold, citée dans le communiqué.

Mme Nold, qui préside depuis 2008 l'assemblée des délégués, était perçue comme la candidate interne du géant orange. Cette femme âgée de 49 ans oeuvre également comme enseignante à l'institut de formation continue à la Haute école pédagogique de Berne. Elle est membre du conseil d'administration de WKS KV Bildung, présidente de la société Be Advanced et membre du conseil de fondation du théâtre de Berne.

Recommandation pas suivie

L'élection mettait aux prises Ursula Nold à Jeannine Pilloud, qui occupe les fonctions de déléguée des Chemins de fer fédéraux. Cette dernière est membre du conseil d'administration de l'opérateur Salt et déléguée de Suisse Tourisme. Elle postule aussi à la présidence du conseil d'administration du groupe technologique Ascom.

Pour la presse alémanique, le cap engagé par le géant orange devrait être conservé avec l'élection de Mme Nold. L'élection de M. Pilloud aurait été synonyme de changement. Le comité d'évaluation de Fédération des coopératives Migros, qui avait recommandé aux délégués de voter pour Jeannine Pilloud, n'a pas été suivi samedi à Zurich.

Situation délicate

Migros se trouve dans une situation délicate, handicapé par ses dix coopératives régionales et la Fédération des coopératives Migros qui chapeaute l'ensemble de la structure du groupe.

En matière de résultats financiers, la situation est tendue. La marge bénéficiaire, qui se situait il y a dix ans au-dessus de 4%, a reculé en 2017 à 2,1%. Certaines filiales comme Globus et Interio se trouvent en difficulté.

Mi-janvier, Migros avait dévoilé ses recettes annuelles. En 2018, le chiffre d'affaires a progressé de 1,3% à 28,4 milliards de francs. Les dix coopératives régionales ont généré des ventes totales de 15,9 milliards ( 2,3%). Le numéro un helvétique de la grande distribution dévoilera ses résultats 2018 détaillés dans les prochains jours.

L'administration Migros se compose de 23 membres: dix membres externes, indépendants et treize membres internes, dont les dix représentants des coopératives régionales.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.