Les femmes sont rares à la tête des Exécutifs communaux

EgalitéEn Suisse romande, la présence féminine parmi les maires, syndics et présidents reste faible. Lanterne rouge: le Valais.

Anne-Laure Couchepin Vouilloz (PLR) est devenue il y a un an la première femme élue à la présidence d'une ville valaisanne. Elles ne sont que douze à occuper cette fonction dans tout le canton.

Anne-Laure Couchepin Vouilloz (PLR) est devenue il y a un an la première femme élue à la présidence d'une ville valaisanne. Elles ne sont que douze à occuper cette fonction dans tout le canton. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au lendemain des élections communales dans le Jura, voici une semaine, Le Quotidien Jurassien a fait les comptes: il n’y aura que huit femmes parmi les 55 maires du canton en 2018. Soit moins de 15%. Qu’en est-il ailleurs en Suisse romande? Nous avons sollicité ces chiffres auprès des administrations cantonales de Suisse occidentale. La prédominance masculine en la matière se manifeste partout (voir le tableau) . Les taux de femmes occupant le poste de cheffe d’un Exécutif local oscillent entre 9,5% (en Valais) et 26,6% (Genève). Rappelons toutefois que, dans ce dernier canton, la fonction de maire ne fait pas l’objet d’une élection distincte. Les élus l’occupent à tour de rôle durant la législature.

Sur le plan national, les statistiques font défaut quant au sexe des maires, présidents ou syndics. Mais tout indique que la tendance observée en Suisse romande est générale. L’Office fédéral de la statistique (OFS) note ainsi que les Exécutifs des 126 plus importantes communes du pays comptaient 277 femmes et 789 hommes l’an dernier. Soit un pourcentage de 25,9%. Autrement dit, seul un siège sur quatre est féminin – et ces élues ont toutes les peines du monde à accéder à la fonction clé.

«Réflexes conservateurs»

Le classement peu flatteur du Valais ne constitue guère une surprise. Si l’on considère les parlements cantonaux, le Vieux-Pays compte déjà, et de loin, la plus faible proportion d’élues de Suisse romande: 19,2%, contre 27,4% en moyenne. C’est donc avec une certaine résignation qu’Isabelle Darbellay, cheffe de l’Office valaisan de l’égalité, prend connaissance des chiffres concernant les Exécutifs communaux. «Ce genre de résultat me déçoit toujours, confie-t-elle. Mais je me bats contre les clichés qui qualifient le Valais de société rétrograde. Il faut rappeler, par exemple, que plus de 70% des mères exercent une activité professionnelle. Cela se ressent quand il s’agit de concilier travail, vie familiale et engagement politique.»

C’est aussi le cas ailleurs, lui fait-on remarquer. Pourquoi une présence féminine aussi faible dans le monde politique valaisan? «Au moment des élections, il subsiste des réflexes conservateurs, observe Isabelle Darbellay. Il y a bien des candidates, relativement nombreuses. Mais bien souvent, les partis cherchent une femme au dernier moment pour compléter leur liste. Nous les encourageons à mieux préparer leurs candidates, à les intégrer dans les comités, pour qu’elles soient prêtes le moment venu.» Le Bureau cantonal de l’égalité propose par ailleurs plusieurs formations aux intéressées et cherche à les mettre en réseau.

Lueur d’espoir dans ce contexte: l’élection en 2016 d’Anne-Laure Couchepin Vouilloz (PLR) à la présidence de Martigny. La toute première femme à diriger une ville valaisanne… (24 heures)

Créé: 18.11.2017, 14h54

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Articles en relation

Huit chantiers pour bâtir l'égalité

Journée des femmes Encore victimes de discriminations ou de violences, les Suissesses sont encore loin de l’équité avec leurs concitoyens. Mais plusieurs projets porteurs d’espoir sont en cours. Etat des lieux à l’occasion de la Journée de la femme. Plus...

Ecarts femmes/hommes: la Suisse dégringole

Classement La Suisse ne fait plus partie des 20 meilleurs pays dans le domaine de l'égalité entre les femmes et les hommes. Plus...

Les Femmes PS critiquent le machisme de leur parti

Politique Le PS serait-il un repaire sexiste? La section Femmes n’épargne pas les camarades dans un manifeste pour plus de féminisme. Plus...

Le secteur public ne soigne pas assez l’égalité homme-femme

Discrimination Alors qu'il est sensé donner l'exemple, le secteur public possède une plus forte part d'inégalité salariale disciminatoire que le privé. Plus...

Les quotas de femmes divisent le monde politique

Egalité La Confédération va forcer les entreprises semi-publiques à nommer 30% de femmes dans les fauteuils dirigeants. La mesure provoque des réactions très tranchées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.