Passer au contenu principal

Un festival déchaîne la polémique en refoulant des handicapés

Des personnes en fauteuil roulant ont été privées de concert à Sion sous les étoiles ce week-end. L’organisateur assume son choix.

Une manifestation a rassemblé une douzaine de festivaliers refoulés et de proches scandalisés. La sécurité les a accueillis.
Une manifestation a rassemblé une douzaine de festivaliers refoulés et de proches scandalisés. La sécurité les a accueillis.
DR

«Cela fait des années que je voulais voir Patrick Bruel, mais je n’ai pas pu entrer dans le festival. J’ai dû suivre le concert depuis le parking.» Thuy Essellier, qui se déplace en fauteuil roulant, n’a pu pénétrer sur le site de Sion sous les étoiles, vendredi. La quadragénaire était pourtant munie d’un billet à 95 francs pour la soirée. Une mésaventure vécue par des dizaines de personnes à mobilité réduite ce week-end. L’organisateur a refusé qu’elles se mêlent à la foule des festivaliers, une plate-forme leur étant réservée. Vingt handicapés en fauteuil et leurs accompagnateurs peuvent y prendre place. «J’ai appelé il y a quatre mois et on m’a dit qu’il n’y avait plus de places. J’ai donc acheté un billet normal», relate Thuy Essellier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.