Passer au contenu principal

Les festivités se sont déroulées paisiblement au Grütli

Quelque 1400 personnes ont fêté le 1er août sur la prairie du Grütli lundi après-midi.

La ville de Bienne (BE) a notamment fêté le 1er Août. (Lundi 1er août)
La ville de Bienne (BE) a notamment fêté le 1er Août. (Lundi 1er août)
Keystone
(Lundi 1er août)
(Lundi 1er août)
Keystone
Chaque année, on dénonce de nombreux accidents dus aux engins pyrotechniques. (Dimanche 31 juillet 2016)
Chaque année, on dénonce de nombreux accidents dus aux engins pyrotechniques. (Dimanche 31 juillet 2016)
Keystone
1 / 29

L'ancienne procureure fédérale Carla del Ponte a tenu le discours officiel sur la mythique prairie. Carla Ponte est convaincue que la Suisse pourra répondre aux défis qui se présentent, si elle reste ouverte.

La Tessinoise de 69 ans est la première personnalité de langue italienne à tenir le discours officiel sur la prairie du Grütli. L'ancienne procureure de la Confédération et du Tribunal pénal international de La Haye s'est exprimée en italien, en allemand et en français.

Carla del Ponte a loué la diversité de la Suisse, avec ses langues et ses cultures. Elle a insisté sur les valeurs d'ouverture, de tolérance et de dialogue. Malgré une époque troublée, ces valeurs peuvent permettre de regarder vers l'avenir avec confiance.

Car «la peur est mauvaise conseillère», elle conduit à l'isolement, a poursuivi l'ancienne procureure de la Confédération et du Tribunal pénal international de La Haye. Si la Suisse perd son esprit d'ouverture, elle perd le goût d'expliquer aux autres ses particularités. On le constate sur la scène internationale, où les décisions de la Suisse ne sont souvent pas bien comprises.

Mais la Tessinoise, également ex-ambassadrice en Argentine, s'est montrée convaincue que le pays saura trouver des solutions. Il doit s'en tenir aux accords internationaux et être ouvert au monde. Et de citer l'exemple du tunnel du Gothard, un modèle de réussite et d'ingéniosité, mais aussi d'unité et d'ouverture.

Annemarie Huber-Hotz, présidente de la Croix-Rouge suisse, a aussi plaidé pour l'ouverture et le dialogue entre les hommes. Malgré les développements révolutionnaires, il y a toujours de la violence, le terrorisme et des guerres par procuration.

Quatre langues

Les joueurs de cor des Alpes, les lanceurs de drapeaux et la société de musique de Brunnen (SZ) étaient aussi de la partie. Tout comme le Choeur Suisse des jeunes qui a chanté l'hymne national.

Cette année, une nouvelle strophe a résonné à cette occasion. La Société suisse d'utilité publique, qui a organisé la fête, a mis sur pied un concours en 2014 pour désigner le nouveau texte. Selon elle, le Cantique suisse ne reflète plus la réalité du pays.

Les quatre langues nationales sont représentées dans la nouvelle strophe, écrite par Werner Widmer. La mélodie ne change pas.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.