Passer au contenu principal

SuisseFeu vert à trois nouveaux centres d'asile

Le Parlement a accordé 94,4 millions de francs pour trois projets de centres fédéraux pour requérants d'asile.

Ces bâtiments verront le jour à Altstätten (SG), au Grand-Saconnex (GE) et à Schwytz.
Ces bâtiments verront le jour à Altstätten (SG), au Grand-Saconnex (GE) et à Schwytz.
Keystone

Malgré le recul des demandes d'asile en Suisse, les sénateurs ont donné leur feu vert à la construction de trois centres d'asile. Après les députés, ils ont débloqué mardi sans opposition une enveloppe totale de 432,5 millions de francs pour des bâtiments de la Confédération.

Les trois projets liés à l'asile totalisent 94,4 millions et permettront d'accueillir 980 personnes. Ils viennent concrétiser la révision de la loi sur l'asile votée par le peuple en 2016.

Dans le détail, la construction d'un centre fédéral avec tâches procédurales à Altstätten (SG) nécessite d'investir 43 millions. Le montant pour le centre fédéral sans tâches procédurales au Grand-Saconnex (GE) se montera à 27,3 millions. A Schwytz, 24,1 millions devront être déboursés pour transformer des bâtiments afin qu'ils servent de centre fédéral pour demandeurs d'asile, sur le terrain de Wintersried appartenant à la Confédération.

Macolin reçoit 41,7 millions

Le plus gros de l'enveloppe (315,9 millions) servira quant à lui à financer des projets civils. Le Parlement a accordé 114,2 millions pour la construction d'un nouveau bâtiment administratif à Zollikofen (BE). Celui-ci sera occupé par différentes directions du Département fédéral des affaires étrangères.

Un premier crédit d'engagement de 41,7 millions est budgétisé pour le remplacement du complexe du Centre national de sport de Macolin (BE) abritant les domaines du diagnostic des performances et de la réhabilitation. Les 160 millions restants seront utilisés pour des projets qui coûtent moins de dix millions chacun.

Le troisième et dernier crédit, de 22,2 millions, est destiné au Tribunal fédéral. Il doit servir à prolonger de dix ans, dès 2021, le bail pour ses deux cours de droit social situées à Lucerne.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.