Fini le «bric-à-brac» en vente à La Poste?

Recentrement Le géant jaune teste dès avril une offre réduite dans 20 offices, dont sept en Suisse romande. Les articles pour ménage ou voiture disparaîtront, mais papeterie et livres resteront.

Les clients pourront toujours se procurer des livres, de la papeterie ou des cartes-cadeaux.

Les clients pourront toujours se procurer des livres, de la papeterie ou des cartes-cadeaux. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Poste pourrait vendre à ses guichets moins d'articles sans réel rapport avec ses activités. Le géant jaune teste dès avril une offre réduite dans 20 offices, dont sept en Suisse romande. Exit provisoirement les jeux et les produits pour le ménage et la voiture.

D'autres articles demeurent en revanche disponibles. Les clients pourront toujours acquérir des prestations administratives, des assurances, et des offres en télécommunications. Ils pourront également se procurer des livres, de la papeterie ou des cartes-cadeaux, détaille jeudi La Poste dans un communiqué.

Assortiment en conséquence

L'ex-régie fédérale tirera ensuite les conclusions de cet essai et remodèlera son assortiment en conséquence. Mais pas question de faire une croix sur les produits tiers: le test doit justement permettre de renforcer leur acceptation auprès des clients et du monde politique.

Ce dernier s'est irrité il y a peu de l'offre «bric-à-brac» des offices postaux. En janvier, la commission des télécommunications du Conseil national a déconseillé, mais de justesse, au plénum de légiférer.

A une voix près, elle a refusé de donner suite à une initiative parlementaire de Rudolf Joder (UDC/BE). La proposition demandait que La Poste se concentre sur son objectif entrepreneurial «au lieu de vendre toujours plus de bric-à-brac».

Puis, en mars, la même commission a appelé à l'unanimité le Conseil fédéral à ramener cette pratique «à un niveau raisonnable». Elle a déposé un postulat en ce sens.

«Décisif» pour le service universel

Le géant jaune tient toutefois aux articles controversés. Il vend depuis 14 ans des produits tiers. Le chiffre d'affaires tiré de cette offre a atteint 508 millions de francs l'an dernier, soit près d'un tiers des recettes de la division des offices postaux et de la vente. Le service universel dépend donc fortement de ces revenus, souligne La Poste.

Le projet pilote a débuté le 7 avril à Genève et à Zurich et s'achèvera à la fin de l'été. Il n'a aucune influence sur les collaborateurs, assure le géant jaune. Les autres bureaux romands participants se trouvent à Gland (VD), Sion, Lausanne, Meyrin (GE) et Porrentruy (JU). La Poste adaptera définitivement son assortiment vers la fin de l'année. (cht/ats/nxp)

Créé: 09.04.2015, 12h40

Articles en relation

La Poste distribue les lettres quasi tout le temps à l'heure

Service public Le géant jaune a amélioré la ponctualité de sa distribution de lettres. Plus...

Les ventes de «bric-à-brac» à La Poste montrées du doigt

Parlement Une commission des télécommunications du National demande au Conseil fédéral d'intervenir contre la vente d'objets de toutes sortes aux guichets postaux. Plus...

La Poste a enregistré de bons résultats en 2014

Service public Avec un résultats consolidé de 638 millions de francs, les bénéfices du géant jaune sont en hausse pour son 2e exercice en tant que société anonyme. Plus...

La patronne de La Poste justifie les fermetures

Offices Le résultat du réseau postal étant à nouveau en recul, l'objectif de La Poste est «de maintenir le nombre de points d'accès à environ 3500», a expliqué sa directrice Susanne Ruoff. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.