Passer au contenu principal

HorlogerieUne foire Baselworld de transition avant 2020

La foire horlogère et joaillère a ouvert ses portes ce jeudi mais prévoit déjà un nouveau concept qui mise sur le numérique en 2020.

Environ 500 exposants seulement sont présents, dont 108 suisses, dont une majorité dans l'horlogerie, mais aussi de la joaillerie et des sous-traitants.

La foire horlogère et joaillère Baselworld connaît cette année une édition de transition, avant un nouveau concept promis en 2020. Son organisateur, MCH Group, compte miser sur le numérique et revoir son format. L'harmonisation des dates avec le salon SIHH de Genève suscite aussi des attentes.

«Je pense que nous avons touché le fond avec 500 exposants», a reconnu Michel Loris-Melikoff, le directeur de la foire, lors de la conférence de presse mercredi. «Mais le chiffre n'est pas important. S'ils font de bonnes affaires, c'est le plus important».

Environ 500 exposants seulement sont présents, dont 108 suisses, dont une majorité dans l'horlogerie, mais aussi de la joaillerie et des sous-traitants. L'absence des marques du groupe Swatch est un des faits marquants de cette nouvelle foire.

«Il était important d'écouter les exposants. Il en est ressorti qu'il fallait revoir la communication, mais aussi l'accueil, avec des accords passés avec les hôteliers au sujet des prix. Ou encore améliorer la restauration au sein de la foire». Un nouveau système de prix sera aussi mis en place a indiqué le patron de la foire.

Nouveau concept en 2020

Le nouveau concept 2020 sera dévoilé mardi. Le patron de la foire a seulement indiqué qu'il fallait «revoir le format de Baselworld», en misant sur le numérique et «en s'adressant aussi à une communauté de producteurs, de collectionneurs, ... L'objectif est de montrer cela aux exposants et aussi aux clients qui nous ont quitté et des sociétés que nous aimerions avoir. L'avenir nous dira si ce nouveau concept sera le bon.»

Le salon a été contraint de combler l'espace laissé vacant par les marques de Swatch Group en installant notamment le centre de presse et un nouvel espace restauration au milieu de la halle. Le groupe biennois profitera tout de même de la venue en Suisse d'acteurs du secteur.

«A la demande de tellement de détaillants qui voulaient absolument nous voir durant leur présence en Suisse en mars 2019, certaines de nos marques, avant tout dans le luxe, ont accepté de les accueillir et se sont mises ensemble pour les rencontrer à Zurich», a indiqué un porte-parole à AWP. La maison Grieder, propriété de Swatch sur la très chic Bahnhofstrasse, a été évoquée dans la presse comme endroit pouvant servir de cadre à ces rencontres.

A partir de l'an prochain, le SIHH de Genève et Baselworld vont harmoniser leurs dates. Une décision saluée par certains patrons de marques présents à la conférence. Pour Thierry Stern, patron de Patek Philippe, «on voit les journalistes, les détaillants qui viennent du monde entier. C'est important qu'ils ne viennent qu'une seule fois. On travaille aussi avec des affaires familiales qui n'ont pas forcément beaucoup d'argent à investir dans deux voyages. Cela va créer une synergie positive».

Eric Bertrand, président du comité des exposants, a souligné que «Baselworld prend un nouveau départ. La digitalisation, c'est important mais rien ne remplace le contact. L'horlogerie est une passion et les salons n'ont rien à craindre.» La synchronisation des dates des deux salons jusqu'en 2024 permettra de créer une Swiss Watch Week. «Il n'y a pas de guerre des salons», a-t-il conclu.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.