Passer au contenu principal

ZurichLe fondateur de Dignitas jugé pour aide au suicide

Ludwig A. Minelli est soupçonné d'avoir accompagné vers la mort des personnes souhaitant mourir et ce, pour plusieurs dizaines de milliers de francs.

Ludwig A. Minelli va devoir prouver qu'il ne s'est pas enrichi en aidant trois personnes à se donner la mort.
Ludwig A. Minelli va devoir prouver qu'il ne s'est pas enrichi en aidant trois personnes à se donner la mort.
Keystone

Le procès du fondateur de l'organisation d'aide au suicide Dignitas aura finalement lieu le 18 mai prochain devant le Tribunal de district d'Uster (ZH). En novembre dernier, le tribunal avait renvoyé l'acte d'accusation au Ministère public qui l'a entretemps modifié. Ludwig A. Minelli est inculpé d'aides au suicide illégales et d'usures.

Le procès doit durer une seule journée, en principe, indique mercredi à l'ats le Tribunal de district d'Uster. Ce dernier confirme une information révélée par le Tages-Anzeiger. Le Ministère public a fait parvenir la version améliorée de l'acte d'accusation.

Trois affaires distinctes

Ludwig A. Minelli est soupçonné d'avoir, dans trois cas, accompagné vers la mort des personnes souhaitant mourir et ce, pour plusieurs dizaines de milliers de francs. Les personnes concernées venaient d'Allemagne. Les faits reprochés remontent aux années 2003 à 2010.

La Cour devra établir si l'accusé s'est enrichi dans les trois cas qui lui sont reprochés. L'aide au suicide est autorisée en Suisse si elle n'apporte aucun enrichissement à celui qui la pratique.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.