Les fonds d'un employé de Gazprom restent bloqués

Tribunal pénal fédéralLe collaborateur du géant gazier, accusé de corruption mais acquitté en 2016 par le TPF, ne peut pas encore récupérer son argent.

Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le collaborateur était accusé de corruption de fonctionnaires étrangers.

La cour pénale a aussi décidé en été de suspendre la procédure pour blanchiment d'argent contre ce collaborateur de Gazprom. Le jugement n'est pas définitif.

Pour cette raison, la cour des plaintes estime qu'il n'y a pas lieu de libérer les fonds. Les juges ont également conclu que le déblocage partiel de 170'000 francs demandé par l'homme n'est pas nécessaire.

Cet argent doit servir à payer les acomptes pour sa défense, justifie le collaborateur, acquitté en première instance. Sa défense est assurée estime la cour des plaintes: un avocat lui a été commis d'office.

Trois Russes et un Français ont été jugés dans le cadre du procès Gazprom. Ils étaient accusés de corruption et de blanchiment d'argent dans la vente de turbines entre ABB, Alstom, Siemens et Gazprom dans plusieurs pays. Aucune condamnation n'a eu lieu jusqu'à présent. (arrêt BB.2016.342 du 14.09.2016) (ats/nxp)

Créé: 09.02.2017, 12h37

Articles en relation

Nouveaux acquittements dans l'affaire Gazprom

Suisse Le verdict constitue un nouveau désaveu pour le Ministère public de la Confédération. Plus...

Des montants liés à l'affaire Gazprom ont été gelés

Justice Le Tribunal pénal fédéral estime qu'il existe des soupçons concrets et suffisamment fondés envers l'ex-collaborateur du géant gazier russe. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.