Passer au contenu principal

Pourquoi le fonds routier s’offre une voie royale

La campagne est lancée en faveur de FORTA. En verrouillant le projet, Doris Leuthard a réussi à museler la plupart des opposants. Verdict lors du scrutin, le 12 février 2017.

Le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération divise les partis
Le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération divise les partis
AFP

Après le rail, place à la route. Doris Leuthard a officiellement lancé lundi la campagne en faveur de FORTA, le futur fonds routier qui doit éliminer les bouchons sur les autoroutes et fluidifier le trafic en ville. Doté de 3 milliards par an, le projet se base sur le même principe que FAIF, le fonds d’infrastructure ferroviaire accepté en votation en 2014. «Il est temps d’offrir une solution analogue à la route, a plaidé la conseillère fédérale PDC. En assurant le financement, le développement et l’entretien des routes, ce projet renforce tout le réseau de transports du pays.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.