Fortes peines requises contre un trio d'escrocs

BellinzoneUn trio accusé d'escroquerie de millions de francs est jugé actuellement. De fortes peines ont été demandées lundi devant le Tribunal pénal fédéral.

Le trio accusé d'escroquerie de millions de francs est jugé actuellement. De fortes peines ont été demandées lundi.

Le trio accusé d'escroquerie de millions de francs est jugé actuellement. De fortes peines ont été demandées lundi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De fortes peines ont été demandées lundi devant le Tribunal pénal fédéral à Bellinzone contre un trio accusé d'escroquerie par métier. Le représentant du Ministère public a requis trois ans et demi de réclusion contre la principale accusée, une Suissesse de 59 ans.

Le procureur fédéral Thomas Bosshard a également requis 30 et 27 mois de réclusion contre les deux autres accusés, des Suisses âgés respectivement de 75 et 58 ans. Il est reproché aux trois larrons d'avoir entre 2005 et 2007 grugé des investisseurs pour des millions de francs sur la base d'un système «boule de neige».

Les indélicats ont appâté des investisseurs de Suisse, d'Autriche et du Liechtenstein pour investir dans le système mis en place par l'escroc allemand Ulrich Engler. Etabli en Floride, celui-ci faisait miroiter à des milliers de petits épargnants des rendements mensuels de 3% à 6%, en disant spéculer à la journée sur les marchés d'actions («day trading»).

Ulrich Engler a été arrêté en juillet 2012 aux Etats-Unis après cinq ans de fuite et il a reconnu les faits. Il a été condamné à huit ans et six mois de prison en mars 2013 par le tribunal de grande instance de Mannheim (D).

Centaines d'investisseurs

L'argent reçu des investisseurs - 171 millions de dollars au total - a «servi à financer son train de vie, à payer des commissions aux agents intermédiaires» ainsi qu'à accorder aux premiers «clients» le taux de rendement promis, selon le tribunal. Environ 1300 investisseurs, principalement d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse, avaient succombé au système de M. Engler.

«Il m'a complètement éblouie», avait déclaré la principale accusée à l'ouverture du procès, lorsque la présidente du tribunal lui a demandé pourquoi elle travaillait pour cet homme. Elle lui faisait totalement confiance et a mis en place la partie administrative du système pour lui. Elle gagnait des montants à cinq chiffres par mois. Huit jours d'audience sont prévus devant le Tribunal pénal fédéral, qui traite du volet suisse de cette affaire. La publication du jugement est prévue pour le 29 novembre. (ats/nxp)

Créé: 22.10.2018, 16h41

Articles en relation

Attention à l'arnaque «Top Chef» sur Facebook

Escroquerie La police met en garde contre une hausse des arnaques visant à obtenir des codes sms via des profils d'amis piratés sur le réseau social. Plus...

La condamnation de Dieter Behring est définitive

Suisse Le Tribunal fédéral estime que le droit à un procès équitable pour le financier condamné pour escroquerie n'a pas été violé. Plus...

Paléo dépose plainte pour escroquerie

Canton de Vaud Daniel Rossellat et la direction suspectent «une fraude dans la vente d'abonnements, en lien avec le marché noir». A priori, aucun employé du festival n'est en cause. Plus...

Le maire de Dakar écope de cinq ans de prison

Sénégal Le politicien Khalifa Sall, accusé d'escroquerie, a été condamné vendredi à de la prison ferme. Plus...

Behring, condamné par le TPF, fait recours

Suisse Condamné pour escroquerie par métier, l'ex-financier Dieter Behring conteste la décision du Tribunal pénal fédéral. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.