Passer au contenu principal

Intempéries: situation toujours critique en Suisse alémanique

Après les fortes précipitations de ces derniers jours, une alerte de vigilance des crues de 4 est maintenue pour l'Aar et le lac de Thoune.

Le niveau du lac de Neuchâtel a atteint un nouveau record vendredi à 10h00 avec 430,45 mètres (Vendredi 8 mai 2015)
Le niveau du lac de Neuchâtel a atteint un nouveau record vendredi à 10h00 avec 430,45 mètres (Vendredi 8 mai 2015)
Keystone
L'OFEV a autorisé le pompage d'eau au lac de Bienne dont le niveau s'est stabilisé mais reste très élevé (jeudi 7 mai 2015).
L'OFEV a autorisé le pompage d'eau au lac de Bienne dont le niveau s'est stabilisé mais reste très élevé (jeudi 7 mai 2015).
Peter Schneider, Keystone
Des personnes marchent sur les gravats proches des bâtiments inondés et dans une rue couverte de gravats ce samedi 2 mai 2015 à St-Gingolph, Valais.(samedi 2 mai 2015)
Des personnes marchent sur les gravats proches des bâtiments inondés et dans une rue couverte de gravats ce samedi 2 mai 2015 à St-Gingolph, Valais.(samedi 2 mai 2015)
Laurent Gillieron, Keystone
1 / 27

La situation restait critique ce mardi 5 mai dans certaines régions de Suisse après les fortes pluies de ces derniers jours. Une alerte de vigilance des crues de 4 est maintenue pour l'Aar et le lac de Thoune. A Genève et à Bienne, la situation s'est pour l'instant stabilisée, mais la prudence reste de mise.

MétéoSuisse a abaissé son alerte pour le lac de Bienne, à 3 sur un maximum de 5, le niveau des eaux ayant diminué de 2 centimètres durant la nuit de lundi à mardi. Après avoir atteint lundi la limite des hautes eaux fixée à 430,35 mètres, le niveau s'est stabilisé mardi vers 8 heures à 430,27 mètres, indique l'Office des eaux du canton de Berne sur son site Internet.

En raison du niveau élevé du lac, la navigation est interdite depuis mardi 08h00. Des affiches en ce sens ont été placardées dans les différents ports au bord du lac, a indiqué la préfecture de Bienne. Les autorités continuent de surveiller la situation, toujours jugée critique. De nouvelles précipitations sont attendues pour mardi après-midi.

Glissement de terrain

Même constat à Genève, où la décrue de l'Arve est en cours. Mardi matin, à 09h00, le débit de la rivière atteignait 400 m3 par seconde, alors qu'il avait été de 900 m3 par seconde au plus fort de la crue, samedi. Trois ponts enjambant l'Arve restaient néanmoins toujours fermés à la circulation mardi matin.

Des précipitations sont attendues mardi après-midi et la situation pourrait évoluer. Les secours demeurent en alerte, a indiqué la police genevoise.

Par ailleurs, suite à un glissement de terrain et à un dérangement à une ligne de contact, les trains grandes lignes ne circulent plus depuis mardi 08h55 entre Lausanne et Vevey ainsi que les trains régionaux entre la capitale vaudoise et Lutry. Des bus de remplacement ont été mis en service. La durée du dérangement n'est pas connue, ont annoncé les CFF.

Retour du froid et de la pluie

A Thoune, le niveau d'eau croissant d'une nappe phréatique vient s'ajouter aux débordements du lac. Des caves ou des buanderies situées aux abords du lac peuvent être inondées, ont averti mardi les autorités. Le niveau du lac devrait continuer à monter. Du matériel de protection comme des sacs de sable et des pompes est en cours de distribution.

Après une tempête de foehn dans la nuit de lundi à mardi, qui a conduit des températures estivales, un front froid et pluvieux devrait toucher la Suisse par l'ouest en fin de journée. Il pourrait à nouveau pleuvoir fortement dans certaines régions, notamment dans le sud du pays.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.