Passer au contenu principal

Fragilisé, Lauber obtient un premier soutien de poids

Le sénateur bâlois Claude Janiak prend la défense du procureur général, très critiqué pour ses contacts avec le président de la FIFA.

Le procureur Michael Lauber saura prochainement si le parlement peut ou non le reconduire dans sa fonction.
Le procureur Michael Lauber saura prochainement si le parlement peut ou non le reconduire dans sa fonction.
ANTHONY ANEX

Si le parlement ne devait pas réélire Michael Lauber au poste de procureur général de la Confédération, cela «nuirait à la réputation de la Suisse sur le plan international». C’est le socialiste Claude Janiak, conseiller aux États de Bâle-Campagne, qui l’affirme haut et fort. Un soutien exprimé à quelques jours d’une décision très attendue: la Commission judiciaire des Chambres fédérales dira à la fin d’août ou au tout début de septembre si elle recommande de reconduire Michael Lauber dans sa fonction. Claude Janiak n’en fait pas partie, mais c’est incontestablement une voix qui compte à Berne: au Conseil des États depuis 2007, il préside la délégation des Commissions de gestion du parlement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.