Franz Weber lâche l'initiative Ecopop

ImmigrationFranz Weber ne s'engagera pas en faveur de l'initiative Ecopop. Approché par les initiants, l'écologiste a refusé d'entrer dans le comité de soutien.

Depuis plus de trente ans, l'écologiste a soumis une douzaine de textes au peuple suisse. En mars 2012, son initiative visant à limiter les résidences secondaires était la première à avoir trouvé grâce aux yeux du souverain.

Depuis plus de trente ans, l'écologiste a soumis une douzaine de textes au peuple suisse. En mars 2012, son initiative visant à limiter les résidences secondaires était la première à avoir trouvé grâce aux yeux du souverain. Image: Archive/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Franz Weber ne s'engagera pas en faveur de l'initiative Ecopop. Approché par les initiants, l'écologiste a refusé d'entrer dans le comité de soutien ou de participer activement à la campagne. «Ce n'est pas mon affaire», a-t-il laconiquement commenté, interrogé par l'ats.

Sa fille, Vera Weber, ne s'impliquera pas non plus. «Par manque de temps», a-t-elle expliqué à l'ats, confirmant une information parue samedi dans les quotidiens alémaniques Der Bund et Tages-Anzeiger. «Nous devons nous concentrer sur nos propres initiatives, celle sur les résidences secondaires, qui doit être appliquée, et celle pour Lavaux, déposée dans le canton de Vaud».

Il y a une année, Franz Weber avait surpris en annonçant son soutien à l'initiative de l'association environnement et population (Ecopop). Intitulée «Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles», elle vise à limiter la hausse de la population résidente permanente due aux migrations à 0,2% par an.

Le texte exige parallèlement qu'au moins 10% des moyens de la coopération suisse au développement soient affectés à la planification familiale volontaire.

Rien contre les étrangers

Franz Weber avait toutefois relativisé son appui à l'initiative, rappelant qu'il soutient tout ce qui concerne la lutte contre le bétonnage complet de la Suisse. Freiner la surpopulation est un moyen d'y arriver, avait-il dit, en soulignant qu'il n'avait jamais de sa vie été contre les étrangers.

Depuis plus de trente ans, l'écologiste a soumis une douzaine de textes au peuple suisse. En mars 2012, son initiative visant à limiter les résidences secondaires était la première à avoir trouvé grâce aux yeux du souverain. (ats/nxp)

Créé: 31.08.2013, 16h57

Articles en relation

Berne rejette l'initiative d'Ecopop sans contre-projet

Initiative sur l'immigration Le Conseil fédéral recommande au peuple de rejeter sans contre-projet l'initiative «Halte à la surpopulation» de l'association Ecologie et population (Ecopop). Il la juge incompatible avec les accords sur la libre circulation. Plus...

Plainte contre Roth-Bernasconi et Hodgers rejetée

Attaques Les propos de Maria Roth-Bernasconi (PS/GE) et Antonio Hodgers (Verts/GE) contre Ecopop ne leur vaudront pas d'ennuis avec la justice. Plus...

L'initiative contre la surpopulation a été déposée

Ecopop Le peuple suisse votera certainement pour dire s'il accepte ou non de limiter la croissance de la population helvétique. Plus...

«Idéalement, la Suisse compterait 4 millions d'habitants»

Initiative Ecopop L'initiative d'Ecopop «Halte à la surpopulation» est déposée ce matin à la chancellerie fédérale. L'idée de limiter la population pour des motifs écologiques suscite la controverse. Le débat s'annonce émotionnel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.