Fraude électorale: impressum soutient la RTS

SuisseAfin de mettre en évidence une faille du système, un journaliste avait voté deux fois en 2015. Condamné par le Tribunal, la RTS a fait recours.

Le journaliste condamné travaille pour la RTS.

Le journaliste condamné travaille pour la RTS. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La RTS recourt contre la décision du Tribunal pénal fédéral de condamner son journaliste pour fraude électorale. Afin de mettre en évidence une faille du système, ce journaliste avait voté deux fois en mars 2015, avant de se dénoncer auprès de la Chancellerie genevoise. impressum soutient pleinement le combat judiciaire de la RTS, indique l'association dans un communiqué vendredi.

Investigation

Les juges ont estimé que le double vote du journaliste, effectué à des fins de démonstration, «n'était pas nécessaire, ni même utile à l'élaboration du reportage». D'avis contraire, la RTS a fait recours le 19 mai dernier. «On ne saurait attendre d'un journaliste d'investigation qu'il se contente de communiqués et de conférences de presse des autorités, sauf à faillir à sa mission première», argumente-t-elle.

Le journaliste n'a jamais eu l'intention d'exercer de façon illicite ses droits politiques, relève également son employeur. Il a agi «au nom de l'intérêt public et du droit à l'information des citoyens». Le reportage permettait en effet d'informer le public sur un dysfonctionnement «susceptible de fausser l'expression de la volonté populaire», selon le recours formulé par la RTS.

Rôle de chien de garde

Elle insiste sur le rôle de «chien de garde» de la presse. Ce faisant, elle cite la jurisprudence rendue en application de l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) qui souligne «le rôle essentiel que joue la presse dans une société démocratique».

L'arrêt du Tribunal pénal fédéral est dangereux pour l'exercice du journalisme d'investigation, abonde impressum. L'association se dit convaincue que le Tribunal fédéral «corrigera cet arrêt scandaleux». Dans le cas contraire, elle affirme vouloir accompagner le journaliste et la RTS devant la Cour européenne des droits de l'homme «en mettant tous les moyens nécessaires à sa disposition». (ats/nxp)

Créé: 16.06.2017, 14h15

Articles en relation

Impressum appelle Berne à «sauver» la presse

Suisse Réunis vendredi en assemblée à Brunnen (SZ), les délégués d'impressum se sont penchés sur les solutions à apporter face à la détérioration du paysage médiatique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.