Passer au contenu principal

Les frères Kouachi n’étaient pas connus de FedPol

Sur liste noire aux États-Unis, les meurtriers de Charlie Hebdo n’étaient pas dans le radar de nos polices avant mercredi.

Le Service de renseignement de la Confédération (SRC), «pour des raisons de sécurité et de confidentialité», se refuse à indiquer si les frères Kouachi étaient connus ou surveillés avant la tragique attaque de l’hebdomadaire satirique parisien.
Le Service de renseignement de la Confédération (SRC), «pour des raisons de sécurité et de confidentialité», se refuse à indiquer si les frères Kouachi étaient connus ou surveillés avant la tragique attaque de l’hebdomadaire satirique parisien.
Keystone

Le parcours des frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de la fusillade dans la rédaction de Charlie Hebdo, se précise jour après jour. Chérif, le cadet, n’était pas un inconnu des services antiterroristes français. Lui et son aîné figuraient par ailleurs «depuis des années» sur la liste noire du terrorisme des Etats-Unis, selon les autorités américaines. Ils étaient d’ailleurs interdits de vol au départ ou à destination de ce pays.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.