Fumer du cannabis pour sauver l'AVS

SuisseLes Jeunes vert'libéraux veulent libéraliser la consommation du cannabis. Et le taxer lourdement afin de mieux financer l'AVS.

Pascal Vuichard, le co-président des Jeunes vert'libéraux, veut dépénaliser le cannabis pour mieux le taxer.

Pascal Vuichard, le co-président des Jeunes vert'libéraux, veut dépénaliser le cannabis pour mieux le taxer. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Jeunes vert'libéraux se mêlent au débat sur la Prévoyance vieillesse 2020 en parlant gros sous. «La réforme n'est pas tenable et elle manquera d'argent à partir de 2026», a estimé dans le Tages-Anzeiger le co-président Pascal Vuichard.

Il propose d'y remédier... en dépénalisant la consommation du cannabis. «Les revenus fiscaux générés par cette libéralisation permettraient d'assurer l'avenir de l'AVS jusqu'en 2030», a souligné Pascal Vuichard.

Rentrées fiscales et économies

Pour les Jeunes vert'libéraux, l'addition est simple. Le cannabis pèse 600 millions de francs en Suisse par an. En le taxant à 25%, cela représenterait 150 millions de francs à partir de 2019 en cas de dépénalisation. «80% irait au financement de l'AVS, 10% à la prévention et 10% à la recherche», a ajouté Pascal Vuichard.

Et cela permettrait également d'économiser 300 millions de francs par an en frais de procédures judiciaires, a-t-il rappelé. Les Jeunes vert'libéraux croient en leur chance. «Ce sera dur au Parlement mais la société suisse est plus ouverte qu'auparavant.» Pascal Vuichard n'a pas oublié qu'en 2008, le peuple suisse avait largement rejeté une première tentative.

Levée de boucliers à Berne

Le projet suscite comme prévu une ferme opposition à Berne. «J'estime sensé de traiter toutes les drogues comme le cannabis, l'alcool ou les cigarettes sur un pied d'égalité», a déclaré la conseillère nationale Yvonne Feri (PS/AG). Mais elle veut pas que cela se fasse pour des rentrées fiscales. «Sinon il faudra dire aux gens de fumer autant que possible puisque l'impôt sur le tabac alimente également les caisses de l'AVS.»

Même scepticisme chez le conseiller aux Etats Konrad Graber (PDC/LU). «Plus il y a de sources de financement, et plus le calcul des coûts de l'AVS devient opaque.» Il a également réfuté l'idée d'un trou de financement avant 2030, s'appuyant sur les projections de la Confédération.

Quant au conseiller national Ulrich Giezendanner (UDC/AG), il qualifie l'idée de «stupide». On ne doit pas encourager les gens à faire quelque chose qui est nuisible à leur santé, a-t-il déclaré.

Une autre initiative sur les rangs

La population pourrait être appelée à se prononcer prochainement sur le sujet. L'association Legalize it a déjà déposé à la mi-avril une initiative qui dépénalise la détention et la consommation de cannabis. Pas de problèmes si la Confédération veut taxer la consommation, selon les initiants. Les produits à base de cannabis seraient toujours interdits pour des mineurs.

Ces deux points diffèrent radicalement du texte de 2008, qui avait été rejeté à 63%. L'initiative se trouve actuellement à la Chancellerie fédérale qui en évalue la validité. Les Verts se préparent également à déposer une motion pour préparer une loi qui légiférera sur la culture, la distribution et la consommation de cannabis. (nxp)

Créé: 02.08.2017, 12h21

Articles en relation

Les Suisses prêts au compromis sur l'AVS?

Prévoyance 2020 Selon un sondage, une majorité se dégage au sein de la population pour accepter le 24 septembre prochain la réforme Prévoyance vieillesse 2020. Plus...

Les rentes AVS resteront au même niveau en 2018

Vieillesse Pas de hausse en vue de l'AVS pour les retraités l'an prochain. L'évolution des prix et des salaires est en effet restée trop faible, selon Berne. Plus...

Retraites: les jeunes préfèrent payer plus

Prévoyance 2020 Le Blick a réalisé un sondage qui montre que les jeunes préfèrent payer plus aujourd'hui pour de meilleures rentes vieillesse plus tard. Plus...

Alain Berset défend sa réforme des retraites

Suisse Le ministre des assurances sociales a lancé mardi sa campagne en faveur de la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. Plus...

La Prévoyance 2020 pourrait coûter plus cher

Retraites L'interdiction de retirer son 2e pilier, actuellement discutée au Parlement, pourrait alourdir de manière indirecte la réforme de la prévoyance vieillesse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.