Passer au contenu principal

SuisseLe futur de l'ancien tracé du Gothard en question

Pour conserver l'attrait touristique des régions de l'ancienne ligne, les CFF prévoient plusieurs offres.

Le tunnel sera mis en service le dimanche 11 décembre.
Le tunnel sera mis en service le dimanche 11 décembre.
Archives, Keystone

La mise en service, dimanche, du tunnel de base ne fait pas que des heureux. Uranais et Tessinois de la Léventine devront se satisfaire de liaisons plus modestes vers les grands centres et renforcer d'autant plus leur offre touristique. A ce défi s'ajoute l'incertitude liée à l'exploitation future de l'ancienne ligne après 2017.

La concession d'exploitation de la ligne historique du Gothard sera en principe réattribuée l'année prochaine pour dix ans. Cette décision ne va toutefois pas de soi. Elle pourrait même être reportée d'un ou deux ans pour aboutir à une solution consensuelle avec toutes les compagnies impliquées, selon l'Office fédéral des transports, qui se prononcera.

Les grandes lignes comme enjeu

Les conditions de financement de l'exploitation constituent le principal point d'achoppement. Les CFF veulent faire participer les cantons à la couverture du déficit à partir de 2018, comme pour le trafic régional. Or la Confédération entend, en principe, attribuer une concession de type «trafic grandes lignes», financé par Berne et les CFF, sans que les cantons et communes concernés n'aient à ouvrir leur porte-monnaie.

Les cantons d'Uri et du Tessin ont donc tout intérêt à ce que le trafic grandes lignes et la cadence horaire soient maintenus. Ce d'autant plus que les communes montagnardes uranaises et léventines craignent pour leur accessibilité. Elles ne veulent pas se transformer en voie de garage.

Les CFF en promoteurs touristiques

Pour atteindre leur but à long terme, les autorités des deux cantons veulent valoriser la région en développant l'offre touristique en collaboration avec les CFF. A l'image d'Andermatt (UR), les Alpes centrales ont besoin d'une bonne desserte de la gare de Göschenen (UR), nœud ferroviaire pour les liaisons entre les quatre cantons du massif du Gothard (Valais, Uri, Tessin, Grisons), Glacier-Express compris.

Depuis septembre 2015, les CFF assurent la commercialisation d'offres combinées sur son site internet, une première pour la compagnie ferroviaire. Objectif: vendre la marque «Saint-Gothard» en Suisse et à l'étranger.

Cantons, Confédération et CFF sont unanimes: le tracé spectaculaire du Gothard et ses tunnels circulaires au-dessus de Wassen doivent devenir une véritable attraction touristique en soi. «Il incarne une partie importante de l'histoire des transports du pays et un patrimoine connu dans le monde entier», souligne Hugo Wenger, président de l'Union des chemins de fer historiques de Suisse.

Trains panoramiques et historiques

Le «Gotthard Panorama Express» incarnera l'offre touristique supplémentaire des CFF sur l'ancienne ligne rebaptisée «panoramique». Il circulera entre Flüelen (UR) et Lugano (TI) du 14 avril au 22 octobre 2017. Durant l'été, ces trains circuleront au quotidien à raison d'un convoi par jour. Ils ralentiront dans les passages les plus spectaculaires et compteront aussi un wagon sans siège destiné aux photographes.

Leurs voyageurs pourront combiner le trajet avec un voyage en bateau de Lucerne à Flüelen (UR) pour se rendre ensuite au Tessin. Des correspondances sont prévues à Bellinzone, vers et depuis Milan en Italie, ainsi qu'avec le GlacierExpress. Le gouvernement du canton italophone envisage une attraction supplémentaire: multiplier les courses dans des trains historiques sur l'ancienne ligne.

Contre-offre de la SOB

Quant aux usagers régionaux et autres voyageurs en excursion, ils doivent désormais se contenter d'un RegioExpress par heure entre Erstfeld (UR) et Bellinzone, prolongé toutes les deux heures vers Lugano, voire jusqu'à Milan. Cette desserte est complétée le week-end par deux InterRegio dans les deux sens entre Bâle/Zurich et Göschenen (UR), prolongée durant la belle saison jusqu'à Bellinzone.

Face à cette offre, la Südostbahn (SOB) a affûté ses armes. Seule concurrente des CFF pour la nouvelle concession, la compagnie qui exploite la ligne Lucerne - St-Gall veut proposer un train par heure entre Arth-Goldau (SZ) et Lugano (TI). Les voyageurs n'auraient ainsi pas à changer une nouvelle fois de train à Erstfeld (UR).

La SOB prévoit aussi des liaisons directes sur l'ancienne ligne depuis Bâle et Zurich vers le Tessin toutes les deux heures. Elle entend également promouvoir la ligne sur le plan touristique.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.