La gaffe du président tunisien à Berne

DiplomatieLors de son discours au Palais fédéral, Béji Caïd Essebsi a malencontreusement placé la Suisse dans l'UE.

Béji Caïd Essebsi, 89 ans, est à la tête de la Tunisie depuis le 31 décembre 2014.

Béji Caïd Essebsi, 89 ans, est à la tête de la Tunisie depuis le 31 décembre 2014. Image: RTS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une erreur s'est glissée dans le discours du président tunisien Béji Caïd Essebsi ce jeudi à Berne, ce dernier affirmant que la Suisse avait «rejoint l'Union Européenne». L'impair n'est pas passé inaperçu, relevé notamment par le correspondant de la RTS dans la capitale, Alain Rebetez.

«La Suisse a une place importante dans l'Europe. Je sais que la Suisse a rejoint l'Union européenne assez tardivement mais elle y occupe une place importante» a-t-il souligné dans la salle des Pas perdus du Palais fédéral.

Coopération entre Suisse et Tunisie

Au delà de cette petite maladresse, la visite de deux jours de Béji Caïd Essebsi en Suisse, une première, a pour objectif de renforcer la coopération sur plusieurs fronts entre Berne et Tunis. Lors de son intervention, le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann a congratulé le pays pour avoir «traversé les nombreux écueils du Printemps arabe avec beaucoup de maturité et de sagesse» et réitérer son soutien aux Tunisiens.

Il s'est aussi félicité que la nouvelle Constitution tunisienne, promulguée le 7 février 2014, reconnaisse une religion d'Etat, l'islam, «tout en garantissant la liberté de croyance à tous les citoyens et citoyennes». Une «démonstration éclatante du rôle pionnier que joue la Tunisie sur la voie de l'Etat de droit, au respect des droits humains et des droits fondamentaux», a estimé Johann Schneider-Ammann.

La transition démocratique depuis 2011 en Tunisie et les relations économiques bilatérales occuperont une place dans la suite des discussions. La question des avoirs de l'ancien président Ben Ali et de son entourage gelés en Suisse doit également être abordée.

Créé: 18.02.2016, 18h01

Dossiers

Articles en relation

La Suisse continuera d'aider la Tunisie, qui en a besoin

Visite d'Etat Johann Schneider-Ammann a félicité la Tunisie et son président pour avoir «traversé les nombreux écueils du Printemps arabe avec beaucoup de maturité et de sagesse». Plus...

Tunis appelle l'Europe à revoir ses consignes de voyage

Tourisme Depuis les deux attaques survenues en 2015, plusieurs pays avaient mis en garde leurs ressortissants de se rendre en Tunisie. Plus...

Une intervention militaire en Libye angoisse Tunis

Suisse - Tunisie Invité par la DDC, le président de l'Ordre national des avocats de Tunisie sera à Berne ce mercredi. Les bruits de bottes l’inquiètent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.