Les gares deviennent non-fumeurs

SantéLa mesure, mise en place dès le 1er juin, prendra plusieurs mois pour être appliquée. Il restera des zones fumeurs sur les quais.

À Nyon, la gare est non-fumeurs depuis 2018.

À Nyon, la gare est non-fumeurs depuis 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les gares suisses deviennent à leur tour non-fumeurs. Que les amateurs de tabac se rassurent: il restera des exceptions, avec des zones prévues à cet effet sur les quais. L’Union des transports publics (UTP) a annoncé en novembre 2018 que la mesure entrerait en vigueur samedi 1er juin. Selon Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF, la révolution se fera toutefois en douceur et les gares seront équipées petit à petit. Les premières à passer aux nouvelles règles seront celles de Berthoud, Lyssach, Hindelbank et Schönbühl dès le 4 juin.

Toutes les entreprises de chemin de fer sont concernées par le changement. L’UTP estime qu’environ 1000 gares seront aménagées d’ici à la fin de l’année. L’objectif est de terminer l’opération d’ici à mi-2020. À terme, il sera uniquement permis de fumer devant les gares et dans des secteurs dotés de cendriers (deux zones au maximum, selon la taille du quai). L’UTP promet plus de détails le 4 juin, lors d’une conférence de presse à Berthoud.

L'e-cigarette aussi

Cigarettes, pipes, cigares et cigarettes électroniques: tous les produits du tabac sont visés. «Il n’y aura pas d’amendes contre ceux qui ne respectent pas les règles, précise Bruno Galliker, porte-parole de l’UTP. Si un agent de la police ferroviaire constate un tel comportement, il va signaler au fumeur où se trouvent les zones dédiées. En cas de non-coopération, les agents ont toujours la possibilité d’expulser une personne d’une gare, comme c’est déjà le cas pour toute incivilité.»

Avant de faire ce pas, les CFF ont testé en 2018 deux réglementations différentes dans six gares du pays (Bâle CFF, Coire, Neuchâtel, Nyon, Bellinzone et Zurich Stadelhofen). L’interdiction totale n’a pas été retenue. «La décision a été prise suite à une enquête de satisfaction menée auprès de la clientèle, explique Bruno Galliker. Et puis, nous souhaitons que tous les usagers puissent cohabiter.»L’étude de marché a montré que 75% des personnes interrogées souhaitaient des zones non-fumeurs plus étendues.

Le Jura plus permissif

Dans un communiqué diffusé en novembre 2018, l’UTP souligne qu’en comparaison européenne, la réglementation sur la cigarette est très libérale dans les gares suisses. «Les désagréments dus aux fumeuses et fumeurs, notamment la fumée et les mégots, affectent passablement la qualité du temps passé dans les gares et causent des coûts de nettoyage élevés», note l’association.

En décembre 2005, la cigarette a déjà été bannie des trains et de l’ensemble des transports collectifs. Depuis mai 2010, la loi fédérale sur la protection contre le tabagisme passif interdit de fumer dans les espaces fermés accessibles au public et ceux qui servent de lieu de travail à plusieurs personnes. Selon ces règles nationales, seuls les cafés-restaurants de moins de 80 m2 peuvent être exploités comme établissements fumeurs. Les cantons ont toutefois la possibilité d’être plus stricts. En Suisse romande, tous l’ont fait à l’exception du Jura.

Et maintenant?

D’autres interdictions vont-elles suivre? Des villes ont banni la clope de leurs places de jeu publiques. À Coire, qui a été pionnière dans le domaine, le contrevenant risque 50 francs d’amende. «Une telle interdiction nous semble positive pour protéger les enfants contre l’empoisonnement en avalant des mégots et pour démontrer aux enfants que fumer n’est pas la norme», commente Claudia Künzli, responsable prévention et promotion de la santé à la Ligue pulmonaire suisse.

«Pour le moment, rien d’autre n’est prévu en Suisse. Mais en Italie, par exemple, une interdiction de fumer dans les voitures a été introduite, si des enfants ou une femme enceinte sont présents», ajoute Claudia Künzli. Son organisation mène aussi un projet pour sensibiliser les parents dont les enfants sont exposés au tabagisme passif à la maison. Elle rappelle surtout ses deux exigences actuelles, à savoir l’interdiction stricte de la publicité pour les produits du tabac et les e-cigarettes, ainsi qu’une interdiction de la vente aux moins de 18 ans.

Créé: 31.05.2019, 11h32

Poumons très exposés

Chaque année en Suisse, la consommation de produits tabagiques entraîne quelque 9500 décès. Près de la moitié sont associés à un cancer du poumon ou à une autre maladie pulmonaire, rappelle vendredi Addiction Suisse à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac.
Les atteintes pulmonaires sont surtout dues à la fumée produite lors de la combustion: près de 7000 composés chimiques déploient leurs effets dans les poumons. Les produits du tabac à chauffer disponibles depuis peu produisent eux aussi – quoique dans une moindre mesure – de la fumée due au processus de pyrolyse. Addiction Suisse souligne que seul le recul permettra de dire si ces produits sont vraiment indiqués pour réduire les risques, comme les fabricants souhaitent le faire valoir. ATS

Articles en relation

L'OMS outrée par la campagne de Philip Morris

«Il est temps de défumer» L'agence de l'ONU fustige le cigarettier Philipp Morris de mener sa campagne «World No Smoking Day» pour ses produits de vapotage. Plus...

Addiction Suisse s'inquiète du vapotage chez les jeunes

Santé La moitié des garçons de 15 ans et un tiers des filles ont utilisé au moins une fois la cigarette électronique. Analyse et résultats en infographie. Plus...

Les fumeurs se sont vite habitués à la gare de Nyon sans cigarette

La Côte L’expérience des CFF durera une année et pourrait être prolongée en cas de succès. C’est bien parti, malgré une certaine rogne du côté du Buffet. Plus...

La nouvelle loi sur le tabac fait hurler les milieux de la prévention

Jeunesse Le Conseil fédéral refuse d’interdire la publicité pour les produits du tabac, mais autorise la cigarette électronique avec nicotine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.