«L'âge de la retraite doit être relevé par étapes»

AVSL'Union suisse des arts et métiers (USAM) insiste pour hausser l'âge de la retraite de manière progressive. Les explications de son président Jean-François Rime.

Le Fribourgeois Jean-François Rime est conseiller national (UDC) et président de l'Union suisse des arts et métiers.

Le Fribourgeois Jean-François Rime est conseiller national (UDC) et président de l'Union suisse des arts et métiers. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil fédéral devrait adopter mercredi son message sur la réforme de la prévoyance vieillesse. Le paquet de mesures Prévoyance 2020 d'Alain Berset fâche à gauche - avec le passage de la retraite des femmes à 65 ans et la baisse du taux de conversion du deuxième pilier à 6%. Autant qu'à droite - avec une hausse de la TVA de 1,5%.

L'Union suisse des arts et métiers s'y oppose formellement. Les explications de son président, le conseiller national Jean-François Rime (UDC).

– Jusqu'à quel âge voudriez-vous augmenter l'âge de la retraite?
Il ne s'agit pas de parler de plafond, ni d'augmentation brutale. Il faudrait entreprendre une adaptation avec un mécanisme d'un ou deux mois chaque année. Ainsi l'âge de la retraite augmenterait à peu près au même rythme que l'espérance de vie, qui croît constamment. Cette hausse permettrait d'éviter en partie les augmentations de taxes et de cotisations prévues par le projet. Les détails ne sont pas connus, mais globalement les surcoûts pourraient se monter entre 6,5 et 11 milliards de francs par année. Ce projet est l'un des plus coûteux que la Suisse a jamais connu avec des conséquences sur des dizaines de milliers d'emplois.

– Pensez-vous que le peuple acceptera une telle proposition?
Personne ne va applaudir, c'est sûr, à chaque fois qu'on parle de relever l'âge de la retraite il y a une levée de boucliers. Mais ce qui nous importe c'est que le projet soit équilibré, or actuellement le projet du conseiller fédéral Alain Berset consiste à assainir la prévoyance vieillesse presque uniquement avec des recettes supplémentaires. Cette réforme n'a sous sa forme actuelle aucune chance du point de vue politique. Le peuple y mettra son veto. Je rappelle qu'en mai 2004 les électeurs avaient dit non à un relèvement d'un point de pourcentage de la TVA en faveur de l'AVS et de l'AI. Une hausse de la retraite permettrait aussi de combattre une pénurie de main-d’œuvre et d'éviter un ralentissement de la croissance.

– Les travailleurs âgés ont de la peine à retrouver de l'emploi, voulez-vous aggraver le problème?
On nous objecte toujours que l'économie ne serait pas en mesure d'occuper davantage les travailleurs âgés, c'est inexact. Les constats de l'USAM, basés sur les chiffres des statistiques fédérales, montrent que les travailleurs âgés ont un taux de chômage nettement inférieur à celui de la population moyenne. Une étude récente montre que plus d'un tiers des entreprises ont embauché un travailleur de 58 ans ou plus ces trois dernières années. Mais un relèvement de l'âge de la retraite devrait aussi être assorti de mesures d'accompagnement.

Créé: 17.11.2014, 15h10

Prévoyance 2020

Le projet de Prévoyance 2020 vise à garantir le financement de l'AVS sur le long terme et adapter les prestations.
Ce paquet de mesures, mis en consultation l'an dernier, promet une grande bagarre gauche-droite eu Parlement. Le Conseil fédéral devrait adopter son message définitif sur le sujet mercredi.

Les grandes lignes évoquées l'an dernier par Alain Berset étaient:

- Fixation de 65 ans comme âge de référence pour la retraite des femmes et des hommes.
- Retraites anticipées possibles dès 62 ans et ajournement possible à 70 ans.
- Introduction d'une possibilité de retraite partielle.
- Abaissement du taux de conversion à 6% (contre 6,8% actuellement).
- Processus d'épargne à la LPP qui dure jusqu'à 62 ans minimum, au lieu de 58 ans actuellement.
- Hausse de la TVA: une ponction de 1,5% à partir de 2020 est évoquée.


Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.